Vestas accélère ses délocalisations

Print Friendly, PDF & Email
(@Vestas)

Vestas va fermer trois usines en Europe sur les quinze que le turbinier danois y exploite. Elles se trouvent à Viveiro en Espagne, Esbjerg au Danemark et Lauchhammer en Allemagne, où sont fabriquées notamment les pales des turbines V 117 et V 136 de moyen gabarit adaptées aux spécificités du marché français. Quelque 750 nouvelles suppressions de postes sont annoncées par cet employeur de 29 000 personnes à l’échelle mondiale, Vestas proposant de réorienter ces salariés vers d’autres sites. « Une transition énergétique de plus en plus rapide, l’arrivée de nouveaux produits et le récent rapprochement de nos activités terrestre et maritime nous oblige à faire évoluer notre chaîne d’approvisionnement et notre capacité manufacturière », explique dans un communiqué Tommy Rahbek Nielsen, directeur des opérations.

Le désormais troisième turbiner mondial derrière l’américain GE et le chinois Goldwind précise que ...

Article précédentUne centrale solaire thermique de 10 MW en service
Article suivantEolien marin : les fournisseurs français veulent des garanties écrites