La Cour des comptes scanne les réseaux de chaleur

Print Friendly, PDF & Email
(@Cour des comptes)

Pas de scandale ni d’irrégularité manifeste dans le soutien aux réseaux de chaleur, auxquels la Cour des comptes consacre un rapport inédit et aussi copieux  – 172 pages, annexes comprises – qu’enthousiaste. Les magistrats sont tellement convaincus de l’intérêt de ces infrastructures qu’ils en sont à regretter que « le soutien public national reste trop limité pour susciter des initiatives locales en nombre suffisant ». Même si ces aides ont dépassé 261 M€ en 2018, répartis à part égales entre le Fonds chaleur et le taux réduit de TVA . 

L’administration sous-équipée

La cour s’attriste par exemple qu’en l’absence d’une fiscalité carbone vraiment incitative, certains outils restent délaissés, comme le Fonds de soutien à l’investissement public local, seulement 10 M€ y étant fléchés vers les réseaux de chaleur pour 1 Md€ de dotation. Elle déplore aussi la faible implication de l’État sur le sujet, relevant avec son habituel souci du détail que « les moyens propres mobilisés par la DGEC* sur cette thématique sont jugés ...

Article précédentElisabeth Ayrault va quitter la CNR
Article suivantValeo va se lancer dans les bornes de recharge

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here