A Global Industrie, la relance « verte » relève du virtuel

Print Friendly, PDF & Email
(@JPP)

L’industrie bas carbone présente des qualités de furtivité. Tout le monde en parle mais elle est difficile à apercevoir. Y compris là où le secteur expose ses solutions d’avenir, comme au salon Global Industrie de retour cette année, à Lyon. La fine fleur des PME et ETI françaises et européennes y affiche ses atouts, par exemple dans la robotique, la fabrication 3D, le traitement de la matière métallique ou plastique.

La relance et la reprise électrisent bel et bien ce premier grand rendez-vous industriel post-Covid. Mais la décarbonation n’intéresse pas ses 2 500 exposants et 45 000 visiteurs. Le corner green solutions” est désert, mis à part un stand de Symbio, bien esseulé avec sa Renault Kangoo à hydrogène. Le monde d’après parle ici avant tout productivité et technologie. 

« La taxation du carbone va les contraindre »

A quelques exceptions près. Fabricant de fours automatisés pour les briqueteries et les tuileries, le bourguignon Cleia évolue ...

Article précédentChâteuneuf allie hydrogène et autoconsommation
Article suivantLa RE2020, nouvel espoir pour les PAC collectives [EnerJmeeting]