Farwind invente le « navire hydrolien »

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Farwind Energy)

C’est un projet original qui vient de sortir de l’école centrale de Nantes. La start-up Farwind Energy veut amener au stade commercial une technologie élaborée par les chercheurs de l’école d’ingénieurs. L’ambition initiale était de « développer la troisième génération d’éoliennes en mer », raconte Arnaud Poitou, le président et cofondateur de Farwind. C’est-à-dire, après les éoliennes posées et flottantes, de concevoir des fermes « dérivantes » pour aller chercher à tout moment les meilleures zones de vent et ramener ensuite sur le littoral l’énergie produite au large. Cette ambition s’est concrétisée sous la forme d’un « navire hydrolien ». 

La start-up a été fondée à l’été 2020. Elle a depuis rejoint l’incubateur commun à Centrale Nantes, l’école de commerce Audencia et l’école nationale supérieure d’architecture de Nantes. Son premier démonstrateur vient d’être testé sur le lac de Vioreau près de la commune de Joué-sur-Erdre (Loire-Atlantique).

Trois options pour le stockage

Comment fonctionne ce « navire hydrolien » ? Le vent fait ...

 

 

 

Article précédentLe prix des panneaux solaires en surchauffe
Article suivantCEE : un futur dispositif de sécurité « très conséquent »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here