EnR, stockage, hydrogène : les priorités du Crédit Coopératif

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Flickr / Money Images)

Solaire, éolien, hydraulique, méthanisation, en attendant peut-être l’hydrogène… Le Crédit Coopératif accorde 80 à 100 M€ d’euros par an de financement à la transition énergétique, pour 20 à 25 projets. Dans un secteur « assez préservé par la crise sanitaire », observe Valérie Vitton, sa directrice des financements spécialisés, plusieurs sources d’inquiétude sont toutefois revenues sur le devant de la scène ces derniers temps, que ce soit la question de l’acceptabilité des projets ou la renégociation des tarifs solaires pré-2011. De quoi changer les pratiques de financement ?

Des projets citoyens et professionnels

Compte tenu de son statut coopératif, la banque basée à Nanterre (Hauts-de-Seine) s’intéresse assez naturellement aux projets d’énergies renouvelables citoyens. A l’image de ...

 

Article précédentRénovation énergétique : le nouveau cadre fixé par la loi
Article suivantVite vu