CEE : un délai de grâce pour rationaliser les dossiers

Print Friendly, PDF & Email

« La dynamique de production des certificats d’économies d’énergie (CEE) n’a cessé de croître au cours de la quatrième période », se réjouit Laurent Michel, directeur général de l’énergie et du climat (DGEC) au ministère de la Transition écologique, en ouverture de la dernière livraison de la lettre d’information mensuelle des pouvoirs publics sur les CEE.

De fait, au premier semestre, quelque 424 TWh cumac ont été déposés, contre 617 TWhc pour tout 2020, 485 TWhc en 2019 et 320 TWhc lors de la première année de la phase actuelle. Laquelle est plutôt bien partie : pour le mois de juin 44,6 TWhc de CEE dits classiques ont été déposés et 24,3 TWhc attribués ; pour les opérations chez les ménages pauvres, 33,5 TWhc ont été déposés et 22,5 TWhc délivrés. D’après un tweet d’Olivier David, chef du service Climat et efficacité énergétique à la DGEC,

Ce mois-ci, l’administration insiste ...

Article précédentEni reprend l’activité franco-espagnole de Dhamma Energy
Article suivantReden acquiert 160 MW en Italie, troisième marché clé