Vu de Bruxelles, « l’hydrogène n’a pas vocation à tout remplacer »

Print Friendly, PDF & Email

Les énergéticiens et réseaux gaziers veulent garantir leur survie dans les décennies qui viennent grâce au biométhane et à l’hydrogène. Les pouvoirs publics européens et français attendent en revanche d’en savoir plus sur les besoins, les ressources réellement disponibles et le modèle économique. « Ils n’ont pas compris que nous sommes dans une impasse et que le modèle gazier de demain ne peut pas être construit en regardant dans le rétroviseur », s’impatiente Dominique Mockly, ...

Article précédentPourquoi Energisme a plongé en Bourse
Article suivantLes fonds d’investissement dotent le Spac Transition de 215 M€