« Décret tertiaire » et PPE guyanaise au menu du CSE

Print Friendly, PDF & Email

Des projets de décret et d’arrêté modificatifs sur l’obligation d’économies d’énergie dans le secteur tertiaire confirment que les pouvoirs publics souhaitent reporter d’un an, au 30 septembre 2022 au plus tard, la première transmission des données. Elles portent sur la consommation annuelle des bâtiments de plus de mille mètres carrés et doivent être intégrées sur la plateforme Operat préparée par l’Ademe. Ces textes aménagés pour le nouveau calendrier seront examinés par le Conseil supérieur de l’énergie (CSE) le 24 juin. 

Un sursis d’un an qui continue à être apprécié par les professionnels de la donnée énergétique dans le tertiaire. Cyril Sailly, fondateur et dirigeant d’Advizeo, estime ...

Article précédentTechnique Solaire grand gagnant de la 12e session de l’AO Bâtiments
Article suivantDes « lignes rouges » pour la loi Climat-résilience