Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 14 mai

Vergnet a annoncé ce 14 mai le tirage d’une troisième tranche de 400 obligations convertibles en actions représentant un montant de 1 M€ sur la ligne de financement de 7 M€ consentie par Park Capital en mars dernier.

JP Morgan, grand apporteur de fonds de l’industrie pétrolière et gazière, s’est fixé comme objectif de réduire de 69% l’empreinte carbone de son portefeuille d’actifs dans le secteur de l’électricité en 2030. La banque américaine a également indiqué vouloir couvrir 70% de ses besoins électriques à partir d’énergies renouvelables en 2025.

Le développeur américain Avangrid va lever la coquette somme de 4 Mds$ par placement privé. L’opération sera souscrite par sa maison-mère Iberdrola à hauteur de 3,26 Mds$, proportionnelle à sa participation actuelle (81,5%), ainsi que la Qatar Investment Authority (QIA) à hauteur de 740 M$.

Le groupe Iso Green, spécialisé dans les solutions isolantes biosourcées, a levé 40 M€ auprès d’investisseurs privés et institutionnels via un fonds dédié d’Axio Capital. Fondée en 2010, l’entreprise vendéenne annonce 35 M€ de chiffre d’affaires en 2020 et vise 75 M€ dans les cinq prochaines années. 

Paris Fonds Vert, géré par Demeter Partners, prend une participation de 22% dans l’entreprise espagnole Construcía (100 M€ de CA en 2020), qui pourra monter à 44%. Cette PME est spécialisée dans le construction et la rénovation de bureaux, centres de données ou encore ensembles commerciaux avec une méthodologie inspirée de la nature qui vise à transformer les déchets en nutriments ou en ressources en récupérant les matériaux. Cette levée de fonds permettra de financer son développement international, notamment sur le marché français. 

Mercredi 12 mai

Les métropoles du Mans, d’Angers et de Dijon ont lancé une commande groupée pour des bennes à ordures roulant à l’hydrogène. Le Mans veut en commander six (deux par an) et Angers, trois. Et Dijon pas moins de vingt en cinq ans.

Air Liquide, Dats 24 et le port d’Anvers ont constitué un consortium baptisé HyTrucks pour déployer 300 camions à hydrogène, ainsi que l’infrastructure de production d’hydrogène renouvelable associée, en Belgique. Le projet prévoit le déploiement d’un réseau de 25 stations hydrogène entre la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne d’ici 2025.

Hexicon, la société suédoise conceptrice d’un flotteur capable de supporter deux éoliennes, va installer un pilote sur le site d’essais norvégien MetCentre.

En Norvège toujours, Tina Bru, ministre du Pétrole et de l’Energie, travaille sur le cahier des charges du premier appel d’offres éolien en mer du pays. Il doit attribuer cette année un potentiel de 4,5 GW répartis en deux zones maritimes définies par Oslo l’année dernière.

Au plus bas il y a un an, les prix de l’électricité sur le marché de gros français sont en ce moment plutôt élevés : autour de 62 €/MWh aujourd’hui sur le day ahead, soit une bonne nouvelle pour la compensation publique dans le cadre des contrats avec complément de rémunération.

La société Carbios vient de lever 114 M€ dans le cadre d’une augmentation de capital par voie d’offre au public. Spécialisée dans les solutions enzymatiques pour la biorecyclage des polymères plastiques et textiles, la société cotée sur Euronext Growth Paris va utiliser ces fonds pour construire un site de production. 

Mardi 11 mai

Peu impressionnés par la fermeté affichée par Barbara Pompili hier à Dunkerque, le ministre belge de la mer du Nord, Vincent Van Quickenborne, les communes côtières de La Panne, Coxyde, Nieuport et le président du port d’Ostende assurent dans un communiqué que “la Belgique ne s’incline pas devant le projet français” et qu’ils auront éventuellement “recours aux moyens légaux” pour bloquer le projet éolien en mer développé par EDF.

Keith Pitt, ministre fédéral australien des ressources naturelles, s’oppose à tout soutien public pour le projet éolien (157 MW) avec stockage (100 MW) de Neoen au nord du Queensland, baptisé Kaban green energy hub. Il estime que les services rendus au réseau ne sont pas assez solides et les tarifs, pas assez compétitifs.

Dans le cadre du programme CEE de rénovation énergétique Actee, l’appel à projets « Charme » lancé par la FNCCR est étendu aux hôpitaux. Il était réservé aux bâtiments médico-sociaux (Ehpad, accueil de personnes handicapées, établissements liés à l’addictologie…). Compte-tenu de la crise du Covid-19, la date limite pour candidater a été repoussée au 6 juillet prochain.

Le Crédit Coopératif et la Région Centre-Val de Loire ont noué un partenariat pour proposer un livret d’épargne permettant aux épargnants du Centre-Val de Loire de flécher leur épargne vers des prêts accordés à des entreprises, coopératives et associations de la région portant des projets liés à la transition écologique.

General Electric a noué un partenariat avec Toshiba pour produire et vendre son éolienne Haliade-X sur les marchés asiatiques.

Un arrêté a été publié au Journal Officiel du jour précisant les schémas directeurs de développement des infrastructures de recharges ouvertes au public pour les véhicules électriques et les véhicules hybrides rechargeables.

Lundi 10 mai

Thierry Trouvé a été reconduit comme directeur général de GRTgaz pour un mandat de 4 ans, un poste qu’il occupe depuis 2013. Il devra notamment piloter la transformation du GRT pour l’adapter au transport de gaz renouvelable et d’hydrogène en vue de parvenir à un système gaz neutre en carbone en 2050. 

EDF et RTE comptent déposer au second semestre leurs demandes d’autorisation pour le parc éolien marin au large de Dunkerque. L’enquête publique est  envisagée au second semestre 2022. L’implantation des turbines les plus proches a été repoussée de 9 km à 11,4 km des communes littorales. 

Le prix de la tonne de carbone n’en finit de monter. Sur la place de marché Ice Futures, le carbone européen varie entre 51,6 €/t pour mai, 52,5€ pour décembre et 55,2€ pour décembre 2025. 

WPD entre sur le marché grec. WPD Solar Hellas développera ses propres projets photovoltaïques et d’autres en coopération avec Zephiros EPE sur 345 MW. Le groupe allemand prospecte aussi dans l’éolien terrestre, en solo et via des partenariats avec un plan d’investissement sur 500 MW ; l’éolien en mer est aussi dans le viseur.

Nouveau tour de table pour Upciti (ex Parkoview) : la start-up lève 3,7 M€ dans un tour mené par Innovacom avec la participation de NCI Waterstart Capital et Demeter, investisseurs historiques. La société est spécialisée dans les solutions de captation de données pour les smart cities

Après le projet H2V Normandy, l’Autorité environnementale émet un nouvel avis critique sur une installation de production d’hydrogène, en l’occurrence H2V 59, censée être implanté dans la zone industrielle du grand port maritime de Dunkerque. Là encore, elle dénonce l’impossibilité de déterminer « si l’hydrogène produit pourra prétendre à la qualification d’hydrogène renouvelable » et « la contribution exacte du projet à la réduction des émissions de gaz à effet de serre ».

 

Article précédentL’agenda de la transition énergétique
Article suivantLe parc éolien de 122 MW « Sud Marne » à l’étape du financement