Le plan de RTE pour raccorder les futurs parcs éoliens en mer

Print Friendly, PDF & Email
(c) RTE

*Article modifié le 12/05/2021 pour intégrer des précisions de RTE.

Avec le début de la construction des deux premiers parcs éoliens en mer français (Saint-Nazaire et Saint-Brieuc), Réseau de Transport d’Electricité (RTE) réalise ses premiers travaux en mer. Un univers qu’il ne connaissait pas bien mais qu’il va devoir maîtriser. En effet, ces chantiers en appelleront d’autres, la Programmation pluriannuelle de l’Energie (PPE) ayant inscrit un objectif compris entre 5,2 et 6,2 GW d’éolien marin en 2028. Quelque 200 salariés du gestionnaire de réseau sont désormais dédiés au département des raccordements en mer, avec une attention particulière pour les projets flottants.

Mieux dimensionner les parcs

RTE a évalué entre 7 et 8 Mds€ le coût du raccordement de ...

Article précédentRénovation énergétique : le parc HLM encouragé à massifier
Article suivantL’Italie, un nouveau pays prometteur pour le stockage