Eolien flottant en Bretagne : un cadre juridique à préciser

Print Friendly, PDF & Email
(Source : MTE)

Parue aujourd’hui au Journal officiel, la décision gouvernementale de poursuivre l’appel d’offres éolien flottant de 250 MW en Bretagne Sud à la suite du débat public de 2020 n’est pas une surprise. Elle est quand même notable, car elle divise par dix le périmètre à prospecter et attire l’attention sur les relations avec les pêcheurs et les lacunes juridiques.  

Alors que le récent projet de règle du jeu pour le « dialogue concurrentiel » de la Commission de régulation de l’énergie prévoyait encore une zone à prospecter de 1 330 km2, le champ est désormais circonscrit ...

Article précédentEric Scotto : « Akuo cherche de nouveaux débouchés pour ses centrales »
Article suivantPlusieurs centrales hydro en « concession autorisable » attendues sur le marché