CRE 5 : les industriels français du solaire rongent leur frein

Print Friendly, PDF & Email
Usine Systovi à Nantes (c) Romain Chicheportiche

Il n’y a pas que les développeurs qui attendent de pied ferme le cahier des charges des futurs appels d’offres solaires CRE 5. Les fabricants français de panneaux photovoltaïques misent beaucoup sur cette nouvelle mouture pour capter une part de marché raisonnable face aux géants asiatiques qui dominent outrageusement le secteur. La réglementation carbone relative aux projets déposés en guichet ouvert fait également l’objet d’une attention soutenue.

400 Wc/panneau

Les fabricants Systovi et Voltec Solar, associés dans le cadre du projet Belenos, viennent d’annoncer de concert ...

Article précédentEkWateur persiste et signe sur les kits solaires
Article suivantCVE de nouveau associé à Energie partagée et aux riverains