Dijon va tester des îlots à énergie positive

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Ville de Dijon)

Entretien avec Jean-Patrick Masson, vice-président de la métropole de Dijon –

Les collectivités locales peuvent-elles aider à faire émerger de nouvelles solutions énergétiques ? Oui, selon la métropole de Dijon, qui l’illustre avec le déploiement d’un vaste projet d’écosystème de mobilité hydrogène déjà présenté par GreenUnivers, mais aussi avec un projet d’îlots à énergie positive. Baptisé « Response », ce dernier nous est présenté par Jean-Patrick Masson, vice-président de la métropole, en charge de la transition écologique, des déchets, des énergies renouvelables et des réseaux.

GreenUnivers : Quel est l’objectif du projet Response ?

Jean-Patrick Masson : Le projet est mené en parallèle à Dijon et dans la ville finlandaise de Turku dans le cadre du programme européen Horizon 2020. A ce titre, il bénéficie d’un soutien de l’Union européenne de 23 M€, dont 9 M€ pour Dijon. En ce qui nous concerne, l’objectif est de rendre autonome en énergie deux groupes de bâtiments, qui mêlent des logements et des bureaux administratifs dans une zone de rénovation urbaine. Il s’agit de produire localement plus d’énergie que ce qui est consommé, à partir de sources renouvelables, et d’étudier comment un tel projet peut ...

Article précédentEDF sur un projet innovant de STEP au Chili
Article suivantPourquoi Albioma explore un troisième métier