Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 18 décembre

Le profil du diagnostic de performance énergétique (DPE) des logements “opposable” – notamment lors d’une cession – est désormais défini par un décret paru aujourd’hui au Journal officiel. Il entrera en vigueur le 1er juillet 2021 et affirme les futures obligations liées aux consommations excessives, mais à l’horizon 2028. 

Un décret complémentaire fixe la durée de validité des DPE à dix ans, avec des exceptions pour les évaluations réalisées dans les six prochains  mois. 

Soutenu par France Relance, VNF vient d’engager 80 M€ dans 90 opérations supplémentaires sur les infrastructures fluviales, à réaliser en 2021. “VNF va notamment mobiliser du budget pour rénover les ouvrages et mettre en place parfois des installations électriques”, signale Antoine Poisson, responsable de l’hydroélectricité chez Valorem. En charge de 10 projets sur de grands seuils existants de VNF, le développeur girondin a identifié un millier d’ouvrages de l’établissement public pouvant être équipés ou modernisés. 

“La rénovation énergétique des bâtiments publics est un plan ambitieux, mais de quelle manière va-t-il être mis en oeuvre ?” s’interroge le Syndicat de l’éclairage. Il constate que sur les 4 214 projets sélectionnés, 945 font l’objet d’un simple relamping, dont 635 de manière exclusive. Le remplacement de lampes usagées par des neuves laisserait craindre “une performance énergétique similaire, un confort visuel délaissé, aucune amélioration du pilotage. Ne faisons pas l’erreur de bâcler ces travaux de rénovation énergétique, ces crédits doivent être utilisés au mieux !”, exhorte le syndicat.

Parmi les 8 premiers lauréats (5,7 M€ de subventions) du fonds d’accélération des investissements industriels en Outre-Mer (plan France Relance) figurent les projets guyanais Gov’Environnement pour produire 1 GWh d’électricité à partir de gaz de décharge et Solamaz, un fabricant de lampadaires photovoltaïques qui va investir dans un nouvel actif industriel.

Après six années au sein de la banque Triodos en charge du financement des énergies renouvelables, Romain Floc’h a rejoint le groupe CVE comme manager project finance.

Julien Pech a intégré l’EIT InnoEnergy en qualité de sales manager, basé à Paris. Il a occupé auparavant des postes dans l’industrie, notamment chez Schneider Electric et GE.

Jeudi 17 décembre

La RE 2020 et plus généralement l’électrification des usages ont incité Jean-Pierre Clamadieu et Arnaud Schwartz, présidents respectifs d’Engie et de France Nature Environnement à signer une tribune commune dans Les Echos du 17 décembre pour réaffirmer notamment que “l’électricité en France émet beaucoup plus de carbone qu’on ne l’imagine” lors des pics de consommation. Ils appellent à économiser l’énergie et à en diversifier les sources. 

Le gouvernement norvégien a donné son feu vert à la décision finale d’investissement pour le projet de captage et stockage de CO2 Northern Lights. Il est mené par les pétroliers Equinor, Shell et Total et vise une capacité de 1,5 millions de tonnes de CO2 capté et stocké par an.

Amundi lance le fonds de dette privée Initiative Impact 2020, parrainé par le Crédit Agricole Assurances et auquel participe aussi L’Auxiliaire. Il est ciblé vers les ETI surtout françaises résistantes à la crise Covid-19, sélectionnées selon des critères financiers et extra-financiers, en ligne avec la politique ESG du gestionnaire de fonds.

Spie Facilities, filiale française du groupe Spie, rejoint la plateforme collaborative unique « N’Gage » d’Energisme pour intégrer l’utilisation des données éparses issues d’Enedis et GRDF à son offre d’efficacité énergétique.

La Corée du sud souhaite quadrupler son parc d’énergies renouvelables d’ici 2034. A cet horizon, le pays vise 78 GW installés.

Deme Concessions s’associe à OQ Alternative Energy, filiale du groupe chimique omanais OQ pour avancer sur l’usine d’hydrogène renouvelable Hyport à Duqm, dans le sultanat d’Oman, avec une première phase dimensionnée entre 250 et 500 MW.

Lendosphere fête ses 6 ans d’existence. La plateforme de financement participatif spécialisée dans les énergies renouvelables a levé 81 M€ depuis 2014, sans défaut de paiement, et détient le record de collecte individuelle (8 M€ pour Innovent).

Mercredi 16 décembre

Lancé en février, le fonds Eiffel Gaz Vert boucle à 210 M€ pour un objectif initial de 200 M€. Il bénéficie de la participation de neuf investisseurs, dont la Banque des Territoires, GRTGaz, Ademe Investissement, la BEI et des assureurs. Il s’approche des 50 M€ investis, dans huit projets de production et de distribution.  

Teréga signe un partenariat exclusif avec Toulouse Tech Transfer pour faire émerger le procédé de méthanation Methamag, issue du laboratoire de physique et chimie des nano-objets (LPCNO–Insa Toulouse, CNRS et Université Toulouse III-Paul Sabatier). Il est basé sur l’induction magnétique pour convertir du CO2 en méthane par hydrogénation et enrichir ainsi le biogaz.

La commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat a adopté une proposition de loi pour réduire l’empreinte environnementale du numérique. Elle vise entre autres à faire émerger une régulation environnementale pour les réseaux et les centres de données, en allant plus loin que l’éco-conditionnalité adoptée par l’Assemblée nationale dans le projet de Loi de finances pour 2021.

Le président élu Joe Biden a choisi Jennifer Granholm, ex-gouverneure du Michigan, comme future secrétaire à l’Energie. Elle connaît bien le secteur automobile et a milité en faveur de l’énergie propre. Si sa désignation est confirmée par le Sénat, elle sera chargée de mettre en oeuvre un vaste plan d’investissement de 2 000 Mds$ pour décarboner l’économie américaine

IES Synergy, fabricant des bornes de recharge Keywatt basé à Saint-Aunés (Hérault), reçoit 3,4 M€ du plan de relance de l’automobile. Il va concentrer sa R&D sur un nouveau design de bornes, disponibles de 30 kW à 360 kW et jusqu’à 1 000 volts. Sur 800 projets associés à l’automobile proposés pour le moment au mécanisme de soutien de 600 M€ sur 3 ans, les pouvoirs publics en ont retenus 151, pour 373 M€. 

Le groupe Fimavi a acquis le distributeur de matériel photovoltaïque Kdisolar pour un montant non divulgué. Fimavi est une filiale du groupe Bacacier, spécialiste de l’habillage métallique des bâtiments, qui a notamment pris le contrôle de Dome Solar en 2018.

Mardi 15 décembre

Plus de 150 projets ont été déposés dans le cadre de l’AMI Industrie solaire photovoltaïque, a indiqué Aurélie Picart, déléguée générale du Comité stratégique de filière Nouveaux systèmes énergétiques, lors de la Rencontre Ecotech Energie du Pexe.

Naoden a remporté l’appel d’offres « Co Wood Green » de la Région Pays de la Loire pour produire de la chaleur et de l’électricité à partir de déchets de bois. Baptisée « Imperium », sa solution combine gazéification et cogénération. Ce projet de 1 M€ doit être opérationnel fin 2021. Pour la start-up fondée en 2015, cette unité suit une première commande cette année de 4 unités de gazéification du fabricant de briques et actionnaire minoritaire de l’entreprise Bouyer Leroux.

La Région Ile-de-France a créé le consortium Prométha pour développer la méthanisation sur son territoire, qui accueille à ce jour 30 unités. Réunissant les acteurs franciliens du biogaz, ce consortium va se pencher sur 4 sujets : les cultures intermédiaires à vocation énergétique (Cive), la formation, le financement et l’appropriation locale des projets.

Le cabinet londonien Pexapark, qui fournit notamment l’indice Pexaquote pour calculer le prix de l’électricité dans les PPA, constate une remontée des prix de l’énergie dans ces contrats depuis le 3e trimestre et un volume conséquent signé cette année en Europe (plus de 8,6 GW). Il prévoit des signatures plus nombreuses en 2021, en particulier en Allemagne et en Italie. 

Dans sa délibération parue le 14 décembre, la CRE valide 60 zonages de raccordement pour la production de biométhane, qui s’ajoutent aux 85 zonages déjà acceptés. L’ensemble permet « l’injection d’environ 709 projets et d’une partie du potentiel diffus, ce qui représente une production annuelle d’environ 19,9 TWh« , prévoit le régulateur. 

Créé en 2019 et basé à Corneilhan (Hérault), le développeur solaire Dev’EnR finance sa future croissance avec Sofilaro (Crédit Agricole) qui lui apporte 300 000 euros, signale le blog de Tecsol.

Lundi 14 décembre

Satisfaite des perspectives que lui ouvre la future réglementation RE 2020 et France Relance, la filière forêt-bois prépare un « Plan ambition bois 2030 » présenté en janvier pour prouver sa « capacité à répondre à la hausse de l’utilisation des matériaux bois et biosourcés » et formuler ses propositions « pour accompagner l’ensemble des acteurs de la construction ».

Partenaires depuis 2018, JPEE et la Banque des Territoires prolongent leur accord jusqu’en 2028 et y incluent une capacité éolienne et solaire installée supplémentaire de 700 MW, ce qui porte la puissance totale à 1 GW. La coopération entre le développeur et la banque publique est entre autres destinée à favoriser la participation de sociétés d’économie mixte et de collectivités. Le financeur a investi environ 80 M€ dans près de 300 MW, détenus à 49%.

Le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes a été désigné préfet coordonnateur de la procédure d’instruction du projet de 9ème avenant à la convention de concession entre l’Etat et la Compagnie nationale du Rhône (CNR). Pour rappel, au titre de cette concession, la CNR est responsable depuis 1933 de l’établissement et l’exploitation des ouvrages hydrauliques, de navigation ou d’irrigation sur l’ensemble du Rhône et ses affluents, de la frontière suisse et la Méditerranée.

Helexia (Voltalia) a signé un contrat de 20 ans avec Telefonica pour la fourniture d’électricité renouvelable au Brésil, à partir de 16 nouvelles centrales solaires cumulant 60 MW.

Le Tribunal de commerce de Mont-de-Marsan (Landes) a validé la restructuration de la dette de l’installation de gazéification portée par Europlasma sur son site de CHO Morcenx, ouvrant la voie à la réorientation stratégique de l’entreprise vers les combustibles solides de récupération.