La mobilité et la flexibilité électriques au menu d’un accord Enedis/Gimelec

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Plan bâtiment durable)

Pour les réseaux électriques et leurs fournisseurs, les enjeux de la transition énergétique sont tellement complexes que mieux vaut s’allier pour les maîtriser. C’est le sens qu’il faut donner à l’inédite convention qu’Enedis passe avec le Gimelec, cette réunion de 200 grandes et petites entreprises de l’électricité et du numérique. Marianne Laigneau et Christel Heydemann, leurs présidentes respectives, viennent de signer un accord pour travailler sur « la sécurité, l’éco-conception, la résilience des réseaux, la flexibilité des systèmes électriques ou encore tous les sujets qui progressivement inscrivent les réseaux de distribution dans la quatrième révolution industrielle », selon les termes d’un communiqué commun.

Mieux repérer la souplesse électrique des bâtiments

Comme l’explique Joël Vormus, délégué aux affaires publiques du Gimelec, l’idée est de collaborer en profondeur sur l’énergie et le numérique, ...