Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 20 novembre

En Israël, 27 consortia du monde entier ont candidaté à un appel d’offres pour l’installation d’une centrale solaire avec stockage, prévue sur un terrain de plus de 300 hectares dans le désert du Néguev. Ce sera la plus importante du pays, qui vise une production énergétique alimentée à 30% par des sources renouvelables en 2030. 

Dans une décision inédite rendue le 19 novembre, le Conseil d’Etat donne trois mois au gouvernement pour « justifier que la trajectoire de réduction à horizon 2030 pourra être respectée ». La France s’est engagée à diminuer ses émissions de 40% par rapport aux niveaux de 1990 et à atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050.

La start-up InnovaFeed, spécialisée dans la production de protéines d’insectes comme son concurrent Ynsect, a bouclé un nouveau tour de table de 140 M€, dont la moitié en equity grâce à deux de ses investisseurs historiques, Temasek, le fonds souverain singapourien, et Creadev. 

La Région Ile-de-France a adopté en commission permanente son rapport pour l’aménagement et la rénovation urbaine du territoire. Il prévoit la création de 8 nouveaux quartiers innovants et écologiques, 30 nouveaux projets de réhabilitation de friches, et 800 logements supplémentaire rénovés dans le cadre de la lutte contre les passoires thermiques.

Jeudi 19 novembre

La Commission européenne a dévoilé sa feuille de route souhaitée pour les énergies marines renouvelables. Pour l’éolien en mer, sont visés 60 GW en 2030 – contre 12 GW actuellement – et 300 GW en 2050, ce qui pourrait en faire la première source d’électricité en Europe en 2040. Sur la même période, selon le communiqué de Bruxelles, « la Commission entend compléter (…) par 40 GW provenant de l’énergie océanique et d’autres technologies émergentes », comme le solaire flottant. WPD Offshore France estime que ces objectifs sont « non seulement tenables, mais nécessaires pour respecter l’accord de Paris sur le climat. »

Le consortium formé par Idéol, Elicio et BayWa.re. pour concourir à l’appel d’offres éolien offshore en Ecosse consolide son positionnement. Ideol vient de passer un accord avec le port de Cromarty Firth, au nord de l’Ecosse, près de la ville d’Invergorton. Le fabricant français a signé une lettre d’intention pour construire ses flotteurs en béton dans le port, en annonçant plus de 500 emplois possibles sur un site proche de 14 des 15 zones d’implantation identifiées dans l’appel d’offre. 

Lors de son examen du projet de loi de Finances pour 2021, la commission des Finances du Sénat a souhaité que soit supprimé l’amendement gouvernemental autorisant la renégociation des tarifs d’achat solaire 2006-2010. Elle a adopté un texte à cette fin. La discussion en séance plénière aura lieu le 27 novembre. 

Développée depuis 2015, la centrale solaire de 50 MW d’Akuo Energy à Kita au Mali est entrée en production cette année. C’est la plus importante d’Afrique de l’Ouest. Cinq hectares adjacents à la concession ont été réservés à une zone maraîchère pour les habitants et la centrale est exploitée par un personnel 100% malien, souligne le développeur.

Valérie Laplagne, représentante d’Uniclima, et Amaury Korniloff, président de Ze Energy, rejoignent le conseil d’administration d’Enerplan, composé aussi d’Arnaud Gossement, Antoine Nogier, Benoit Magneux, Nicolas Ott, Nicolas Rochon, René Schmitt, André Joffre, Cécile Péjot-Laval, Christophe Thomas, Daniel Bour, Eric Perray, François Le Ny, Jean-Yves Grandidier, Laetitia Brottier, Michèle Lamothe, Nicolas Jeuffrain, Paul-François Croisille, Pascal Richard, Pierre-Emmanuel Martin et Olivier Godin.

Mercredi 18 novembre

Le gouvernement britannique prévoit de mettre fin aux ventes de voitures et camionnettes neuves à essence et diesel d’ici à 2030, dix ans plus tôt que prévu jusqu’ici. Les ventes de modèles hybrides pourraient quant à elle n’être autorisées que jusqu’en 2035. Une enveloppe de 1,3 Md£ est annoncée pour accélérer le déploiement de bornes de recharge, et une autre de près de 500 M£ sur 4 ans pour la fabrication de batteries.

Interrogée hier au Sénat sur la réglementation environnementale des bâtiments RE2020, la ministre chargée du Logement, Emmanuelle Wargon, a indiqué que « les travaux se poursuivent, on devrait être en capacité de sortir les principaux arbitrages de la RE2020 d’ici la fin de l’année », alors que le choix des seuils des différents paramètres se fait toujours attendre. Pour l’instant, la date d’effet est toujours prévue mi-2021.

Siemens Gamesa Renewable Energy annonce le retour de Marc Becker pour diriger son activité offshore. Marc Becker avait été directeur général pour l’Allemagne et responsable des ventes et des projets offshore chez Siemens Gamesa avant de quitter l’entreprise début 2020. Il va remplacer Andreas Nauen, qui a été promu PDG de la société en juin, et prendra ses fonctions le 1er février.

L’Ademe a publié une nouvelle étude sur les réseaux de chaleur et de froid renouvelables. Elle y présente trois scénarios prospectifs à l’horizon 2050 et, face au retard pris par la France dans cette filière, propose 19 actions visant à « créer une rupture dans le rythme de développement des réseaux. »

Total confirme avoir remporté l’appel d’offres de la Mairie de Paris pour la gestion pendant 10 ans du parc de bornes de recharge publiques pour véhicules électriques. Ce réseau comprendra « à terme » 2 329 points de charge : 270 points Belib’ déjà existants, 1 830 neufs d’une puissance de 7 kW, 140 neufs dédiés aux deux-roues motorisés (3 kW) et 10 hubs de « recharge rapide », installés dans 10 parkings souterrains (50 kW).

Voltalia va construire une centrale solaire de 49,9 MW pour fournir, via un contrat d’approvisionnement de 15 ans, de l’électricité à la City, le quartier d’affaires londonien. Cette centrale sera située dans le village de Spetisbury, dans le compté du Dorset au sud-ouest de l’Angleterre.

Le chinois Svolt prévoit de construire une usine de batteries pour voitures électriques en Allemagne. Cette gigafactory sera installée dans la région de Sarrelouis dans la Sarre, selon nos confrères Les Echos, etreprésentera un investissement de 2 Mds€ pour une capacité de production de 24 GWh, permettant d’équiper entre 300 000 et 500 000 voitures par an. La mise en service est attendue fin 2023.

Mardi 17 novembre

Florence Lambert a été remplacée à la direction du Commissariat à l’énergie atomique (CEA-Liten) par François Legalland. Elle va poursuivre sa carrière dans le secteur de l’hydrogène.

Le groupe Leyton et Atrium Capital, financeur d’équipements médicaux et industriels en location, ont conclu un accord pour déduire les primes CEE structurées par Ofee, filiale de Leyton, des montants des loyers des clients et encourager l’utilisation de matériels professionnels moins énergivores. 

Pour sa bioraffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne), Total va utiliser le procédé UOP Ecofining de l’américain Honeywell. Elle vise 170 000 tonnes de biokérosène, 120 000 de diesel renouvelable et 50 000 de naphta renouvelable pour bioplastiques. Le carburant Honeywell Green Jet peut être incorporé jusqu’à 50% dans le kérosène fossile. 

Teréga souhaite confier à Thales la surveillance par drones de la moitié de ses 5 000 km de canalisations. A la clé, moins de vols d’avions et d’hélicoptères et des inspections plus fréquentes.

Le département américain de l’énergie a présenté un plan hydrogène. Il vise à soutenir la R&D dans la filière afin de développer les technologies de production, stockage, transports et utilisation de l’hydrogène.

Fiat Chrysler et Engie EPS prévoient de créer une co-entreprise dédiée à la mobilité électrique. La signature de cet accord est attendue d’ici à la fin d’année. Basée en Italie, cette co-entreprise proposera en particulier des services de recharge et de fourniture d’énergie verte. EPS est une filiale d’Engie spécialisée dans le stockage, les micro-réseaux et l’électromobilité que l’énergéticien français souhaiterait vendre, selon nos confrères de L’Usine nouvelle.

Total Eren se lance sur les marchés des énergies renouvelables aux Philippines avec deux projets photovoltaïques, nommés Tarlac (60 MWc) et Zambales (75 MWc). Ces centrales doivent respectivement entrer en phase d’exploitation au premier et au quatrième trimestre 2021.

Lundi 16 novembre

France Hydrogène (ex-Afhypac) et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont signé un accord de collaboration pour aider les porteurs de projets H2 en France à bénéficier des financements et de l’expertise de l’institution basée au Luxembourg.

Le puissant gestionnaire d’actifs BlackRock travaille sur la création d’un nouveau fonds qui ciblera les infrastructures renouvelables en Afrique. 

Nénufar cherche à lever 100 000€ au travers de la plateforme de financement participatif Lendosphère. La start-up francilienne a mis au point et breveté une bâche pour récupérer le biogaz issu des lisiers d’élevage. Elle a installé 50 unités depuis sa création en 2015, et vise 25 nouvelles installations en 2021.

La première station-service en France de biométhane à la ferme, sans connexion au réseau, sans tarif d’achat et mise en service en 2019, produit 60 tonnes/an. Elle alimente un minibus scolaire, un camion de laiterie et les voitures de l’exploitation pour l’instant, signale le site d’informations Réussir Lait. Elle se situe en Haute-Marne, chez Philippe Collin, agriculteur à Breuvannes-en-Bassigny, qui a créé la société Eurek’Alias à cet effet.

Enedis a attribué un marché public de flexibilité locale à la Société d’économie mixte des Cimes du Mercantour et EAS Industrie, deux acteurs locaux d’Isola 2000 (Alpes-Maritimes). Ils mettront à disposition d’Enedis jusqu’à 3,6MW de flexibilité pendant deux heures.