Comment Total négocie son virage énergétique

Print Friendly, PDF & Email
(c) Romain Chicheportiche

Total a publié hier son Energy Outlook, soit les grandes tendances énergétiques mondiales qu’il anticipe sur les 40 prochaines années. A l’instar de son homologue British Petroleum, le groupe français prend acte que la future demande en pétrole va décroître, ce qui le pousse à accélérer dans les secteurs de l’électricité et des énergies renouvelables, sur lesquels il est entré en 2016. Le gaz naturel, notamment liquéfié, reste néanmoins la pierre angulaire de la stratégie de Total, particulièrement pour la production d’hydrogène.

La décennie du pic pétrolier

L’année 2020 restera historique a bien des égards. Les spécialistes de l’énergie retiendront que, cette année-là, deux Majors pétrolières de premier plan ont acté le tant débattu pic pétrolier. Mais contrairement à ce qu’ils pensaient, ce n’est pas un pic de production, mais bien de demande. Si British Petroleum estime que la planète ne consommera jamais plus autant de pétrole qu’en 2019, Total se montre plus prudent, prévoyant que la consommation mondiale atteindra un ...