Repeintes en noir, les pales d’éoliennes moins dangereuses pour les oiseaux

Print Friendly, PDF & Email
Crédit Patrick Janicek Flickr

Peindre ou repeindre en noir une pale d’éolienne sur trois permettrait de réduire la mortalité des oiseaux, en particulier celle des rapaces. C’est la conclusion d’une étude* menée par six chercheurs norvégiens et publiée le 26 juillet par Ecology and Evolution, une revue scientifique à évaluation par les pairs. L’expérimentation a été menée pendant quatre ans à partir de 2013 à l’intérieur d’un parc éolien de 68 turbines de Statkraft sur une île de l’archipel de Smola, en Norvège. Elle a consisté à noircir partiellement les pales de quatre turbines. Quatre autres éoliennes, voisines, ont servi de groupe témoin. Le nombre d’éoliennes testées est donc faible, comme le reconnaissent les auteurs, mais la durée d’expérimentation est longue, ce qui confère de la solidité aux résultats.

Le procédé vise à améliorer la perception des pales par les oiseaux. Lesquels voient mieux sur les côtés que de face et ne détectent pas toujours les obstacles frontaux, surtout s’ils se détachent mal de l’environnement comme c’est le cas pour une pale de couleur pâle tournant jusqu’à 200 km/h sur fond de ciel clair. A Smola, ...