Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 31 juillet

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a approuvé le projet d’évolution du réseau électrique français à l’horizon 2035 (SDDR) proposé par RTE. Ce projet présenté par RTE en septembre 2019 s’accompagnait d’un plan d’investissement de 33 Mds€ que Jean-François Carenco, président de la CRE, avait trouvé « trop cher ». Dans sa délibération, le régulateur précise d’ailleurs que « l’examen par la CRE du SDDR de RTE n’a toutefois pas pour objet d’approuver une enveloppe financière, mais de valider les méthodes d’analyse des besoins et de choix d’investissements de RTE ».

La CRE a lancé le 28 juillet une consultation visant à préciser les modalités opérationnelles de mise en œuvre du droit à l’injection de biométhane dans les réseaux. Elle prendra fin le 7 septembre.

La CRE, encore elle, a publié un rapport sur l’atteinte du plafond Arenh par les fournisseurs alternatifs. Elle recommande de réformer le dispositif et de porter le plafond à 150 TWh, une possibilité entre les mains du gouvernement. Elle lance par ailleurs une consultation sur une modification de l’accord-cadre afin de clarifier les stipulations relatives notamment à la force majeure. Elle durera jusqu’au 15 septembre.

Xavier Piechaczyk remplace François Brottes au poste de président du directoire de RTE. Il prendra ses fonctions le 1er septembre 2020, pour un mandat de 5 ans. Il était depuis octobre 2015 membre du directoire, en charge des fonctions opérationnelles de gestion des actifs du réseau de transport d’électricité, des clients de RTE et des relations de l’entreprise avec les territoires.

Susi Partners a annoncé avoir levé 300 M€ pour son fonds SUSI Energy Transition Fund. Les investisseurs sont des fonds de pension, des compagnies d’assurances et autres institutionnels d’Australie, Allemagne, Pays-Bas, Espagne, Suisse et du Royaume-Uni.

Jeudi 30 juillet

Missionnée dans le cadre du plan de soutien à la filière automobile, la Banque des Territoires s’apprête à lancer une étude pour définir les besoins en bornes de recharge électrique sur les grands axes routiers français, tant sur le plan géographique que quantitatif. Les premiers résultats sont attendus à l’automne prochain.

La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili complète son cabinet : trois directeurs de cabinet adjoints ont été nommés selon un arrêté paru au JO du 30 juillet : Julien Tognola, Arnaud Anantharaman (également directeur de cabinet d’Emmanuelle Wargon) et Stéphane Daguin. Par ailleurs, David Nguyen est nommé conseiller communication.  

Retardé par la crise Covid-19, le débat public sur le projet de parc éolien en mer au large de Dunkerque et son raccordement électrique ouvrira finalement le 14 septembre et se poursuivra jusqu’au 13 décembre 2020. Mais sans attendre cette date, la Commission nationale va déjà à la rencontre des habitants sur le terrain pour les informer et recueillir de premiers avis. 

Beatriz Puente, anciennement dans l’industrie hôtelière, prend le poste stratégique de directrice financière de Siemens Gamesa. Par ailleurs, Lars Bondo Krogsgaard, ancien co-CEO chez MHI Vestas, rejoint le turbinier au poste de CEO de la business unit Eolien terrestre, tandis que Juan Gutiérrez monte en grade et prend la direction de la business unit Services.

Vergnet a réalisé un chiffre d’affaires de 5,8 M€ au 1er semestre 2020, en très légère hausse par rapport au S1 2019 (5,7 M€). La période a été marquée par un arrêt de deux mois de la production des turbines en raison de la pandémie Covid-19. L’entreprise annonce un carnet de commandes supérieur à 30 M€ et espère être à l’équilibre sur l’exercice 2020. 

BayWa vient d’achever la construction d’un projet agrivoltaïque d’envergure de 2,7 MWc aux Pays-Bas. En France, le développeur a déposé des demandes d’autorisations administratives pour un projet dans le Gers.

Mercredi 29 juillet

Un arrêté paru au Journal officiel du 29 juillet fixe des critères d’implantation des parcs éoliens. D’une part, en définissant les distances minimales d’éloignement des radars. D’autre part, en précisant les cas où l’accord du ministre en charge de l’aviation civile est obligatoire, en fonction du site et de la hauteur des éoliennes.

EDF Renouvelables annonce la signature aux Etats-Unis d’un contrat d’achat d’électricité (PPA) de 22 ans avec NV Energy, le fournisseur d’électricité et de gaz naturel du Nevada. Ce PPA porte sur l’électricité produite par la future centrale photovoltaïque de Chuckwalla, au nord-est de Las Vegas. Cette installation de 200 MW sera couplée à une capacité de stockage par batteries de 180 MW d’une durée de 4 heures, et sera développée, construite et exploitée par EDF Renouvelables. La mise en service est prévue d’ici à fin 2023.

Le fournisseur d’électricité renouvelable Hydroption a réalisé 101,4 M€ de chiffre d’affaires au 1er semestre 2020, en hausse de plus de 220% par rapport au S1 2019, avec un Ebitda de 1,7 M€. Et la société, qui avait décroché un gros contrat en 2019 auprès de l’Etat, annonce un carnet de commandes de 8,5 TWh signé à date sur la période 2021-2023. Elle estime que ses bons résultats devraient lui permettre d’anticiper, de 7 ans, le remboursement de sa dette de sauvegarde d’ici la fin 2020. 

La Commission européenne recrute deux conseillers spéciaux de choc : Laurence Tubiana pour les politiques climatiques et le développement durable auprès de Frans Timmermans, vice-président chargé du Green Deal, et Bertrand Piccard auprès de Maroš Šefčovič, vice-président chargé des relations institutionnelles et de la prospective. 

Mardi 28 juillet

Le chiffre d’affaires de Neoen au premier semestre 2020 s’élève à 157 M€, en hausse de 33% par rapport à la même période l’année précédente…

… et celui du fabricant français d’électrolyseurs McPhy Energy au 1er semestre 2020 atteint 5,4 M€, en hausse de 24% par rapport à la même période en 2019.

L’Espagne a raccordé sa première centrale solaire flottante. Acciona a mis en service cette installation de 1,1 MWc sur une retenue d’eau située dans la municipalité de Zorita dans le sud-ouest du pays.

Le groupe Microsoft a intégré l’Hydrogen Council. Le géant de l’informatique mise sur l’hydrogène comme stockage d’énergie afin d’atteindre son objectif de neutralité carbone en 2030. L’Hydrogen Council compte actuellement 92 sociétés.

La troisième et dernière éolienne flottante du parc portugais Windfloat a été installée avec succès. Il compte trois turbines MHI Vestas V164-8.4, pour une capacité totale de 25 MW.

Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, a installé le « conseil ministériel pour le développement et l’innovation dans les transports », qui réunit les professionnels du secteur, les Régions et plusieurs parlementaires. Cette instance sera chargée de présenter les feuilles de route qui déclineront les priorités du plan de relance dans les transports. Y compris ce qui concerne la mobilité électrique, l’hydrogène et les agrocarburants.

Lundi 27 juillet

Bérangère Abba, députée LREM de Haute-Marne, a été nommée secrétaire d’État à la biodiversité auprès de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. Brune Poirson, qui s’était notamment occupée de la loi sur l’économie circulaire, n’a pas été reconduite dans ses fonctions. 

Albioma a réalisé un chiffre d’affaires de 250,7 M€ au premier semestre 2020, en hausse de 4% par rapport à la même période l’année dernière. L’Ebitda sur les six premiers mois de l’année dépasse la barre des 100 M€ (+19%) et le résultat net s’élève à 24,4 M€ (+34%).

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a perdu l’arbitrage sur la prime à la conversion des véhicules. La ministre souhaitait la voir recentrée sur les véhicules électriques ou hybrides, mais ce ne sera pas le cas. Dans le cadre du nouveau dispositif de prime à la conversion applicable à partir du 3 août, les véhicules thermiques pourront encore bénéficier d’une aide d’Etat comprise entre 1 500 et 3 000 euros, selon les revenus de l’acquéreur.

Le gouvernement portugais s’est félicité d’avoir reçu 74 dossiers en réponse à son appel à projets hydrogène, lancé mi-juin. L’ensemble de ces projets cumulerait quelque 16 Mds€ d’investissement.

Carbios a annoncé le succès de sa dernière augmentation de capital qui se traduit par une levée de fonds de 27 M€ auprès d’investisseurs qualifiés, français et internationaux. Les actionnaires stratégiques L’Oréal, via son fonds Bold, et Michelin Ventures ont notamment apporté un total de 3,9 M€. Les actionnaire historiques Truffle et Holding Incubatrice Série 1 ont cédé pour 10 M€ de titres. L’entreprise de Clermont-Ferrand est pionnière dans le développement de solutions bio-industrielles dédiées au cycle de vie des polymères plastiques et textiles.