Au Chili, EDF et Engie remportent des concessions EnR

Print Friendly, PDF & Email
Désert d’Atacama (c) Romain Chicheportiche

Le ministère chilien des Biens nationaux a publié les résultats des enchères ayant porté sur l’attribution de près de 10 000 hectares de terrains publics répartis en 16 lots. Parmi les lauréats, EDF et Engie remportent chacun un lot. Le développeur britannique Solarcentury sort grand gagnant de la compétition avec trois lots cumulant 1 GW.

Extension et nouveau projet pour EDF

EDF Renouvelables remporte à cette occasion une concession d’une durée de 40 ans sur un terrain situé dans la province d’Antofagasta au nord du Chili, d’un potentiel de[/restrict-content] 300 MW. Le développeur a par ailleurs obtenu l’extension de son parc de Cabo Leones I, dans le nord du pays, pour 60 MW. Il atteindra ainsi 175,5 MW. Il précise avoir d’ores et déjà obtenu avec son partenaire espagnol Grupo Ibereólica Renovables l’accord de financement associé. EDF Renouvelables exploite 375 MW de capacités renouvelables brutes dans le pays. En plus du parc éolien de Cabo Leones I, l’entreprise opère deux centrales solaires : Bolero (146 MWc) et Santiago Solar (115 MWc). En 2018, le groupe EDF  a acquis 750 MW de capacités de production électriques thermiques auprès d’AES Gener, en association avec l’énergéticien AME.

De son côté, Engie a remporté également un lot qui lui permettra de construire une centrale solaire de 320 MWc. Le groupe est très implanté au Chili où il exploite 2,2 GW de capacités installées, largement thermiques, et l’un des quatre réseaux électriques haute tension que compte le pays, sur plus de 2 000 km.

Le développeur britannique Solarcentury gagne 3 projets cumulant une capacité de 1,04 GWc. Les autres lauréats sont Enel, SolarPack, Copiapo Energía Solar, Sonnedix et Caldera Solar.

         [/restrict-content]