Ideol veut démultiplier sa force de frappe financière

Print Friendly, PDF & Email

« A nos yeux, 2020 est une année de bascule pour l’éolien flottant : en Ecosse, en Bretagne Sud, en Norvège, des appels d’offres pour les projets commerciaux prennent tournure ou sont annoncés », se réjouit Paul de la Guérivière. Pour profiter le plus possible des nouvelles perspectives, le PDG du fabricant français de flotteurs Idéol veut démultiplier sa force de frappe et entrer au capital des projets. Il crée à cette fin un outil d’investissement avec deux associés : d’une part Jera, une co-entreprise créée en 2015 entre deux énergéticiens géants du Japon, Tepco et Chubu, pour entrer dans des projets éoliens et de gaz naturel liquéfié ; de l’autre Ademe Investissement, lancé en 2018 avec les fonds du Programme des investissements d’avenir pour encourager les infrastructures énergétiques innovantes. Le véhicule d’Ideol est un outil de codéveloppement entre un énergéticien, un industriel et un investisseur public, destiné à prendre des parts dans ...