Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 10 avril

Sous-directeur du système électrique et des énergies renouvelables au MTES, Stanislas Reizine est nommé conseiller technique énergie au cabinet du Premier Ministre (Journal officiel du 10 avril) en remplacement de Thibaud Normand. Polytechnicien et diplômé de Berkeley, Stanislas Reizine a travaillé chez EDF Energy et à l’Agence française de développement puis rejoint le ministère en 2012.

La FNCCR envisage d’écrire à trois des quatre opérateurs nationaux de réseaux de chaleur pour demander des explications sur de récents arbitrages en faveur du gaz, au détriment de plusieurs chaufferies biomasse. La fédération des collectivités concédantes s’inquiète de ce recours en fin d’hiver au gaz bon marché alors que les pénuries d’approvisionnement en bois, réelles mais encore rares, ne le justifiaient pas à ses yeux.

Elisabeth Borne s’est exprimée sur la situation des fournisseurs d’électricité et de l’Arenh qu’ils souhaitent renégocier, dans le cadre d’une audition au Sénat le 2 avril. La ministre de la Transition écologique et solidaire a constaté que le retournement de conjoncture montrait la « pertinence d’avoir des prix minimum pour couvrir les coûts », en référence au projet de réforme de l’Arenh sur lequel travaillait le gouvernement avant la crise. Elle a par ailleurs estimé : « on aura beaucoup de leçons à tirer de cette période particulière sur les prix des marchés de l’énergie et du carbone. J’ai demandé à mes services de me faire de propositions en ce sens ». 

Le Comité de prospective de la CRE lance les travaux de son groupe de réflexion sur l’hydrogène co-présidé par Olivier Appert, membre de l’Académie des technologies, et Patrice Geoffron, professeur de sciences économiques à l’université Paris-Dauphine et directeur du Centre de géopolitique de l’énergie et des matières premières (CGEMP).

Jeudi 9 avril

RGreen Invest consacre une ligne d’investissement de son fonds Infragreen IV aux projets agrivoltaïques développés par Sun’Agri, piloté par Sun’R et l’Inra. La société crée à cette fin une plateforme baptisée « Râcines ». Pour rappel, Sun’R est sorti grand gagnant du dernier appel d’offres solaire innovant.

McPhy Energy indique avoir été choisi pour installer d’ici la fin d’année une station hydrogène en région Centre-Val de Loire. Sans dévoiler le nom de son client, dont le projet vise à valoriser les surplus d’électricité renouvelable par injection d’hydrogène dans le réseau de gaz et par le développement des usages dans la mobilité. A ce jour, McPhy revendique 25 stations « installées, en cours d’installation ou de développement ».

Des chantiers forestiers ralentis ou stoppés, des ventes de bois plus rares, la plupart des scieries à l’arrêt avec donc peu de rebuts à récupérer : l’approvisionnement des chaufferies à bois pour l’hiver prochain, qui aurait dû se préparer en ce moment, pose problème. Cette incertitude couplée aux prix actuels des énergies fossiles incite des fournisseurs de chaleur à privilégier le gaz dans les signatures de contrats pluriannuels.

Le projet éolien flottant Hywind Tampen a reçu le feu vert des autorités norvégiennes. Développé en mer du Nord par Equinor (ex-Statoil), sa production d’électricité a vocation à alimenter à hauteur de 35% les champs pétroliers et gaziers de Snorre et Gullfaks. L’investissement est évalué à 2,3 milliards de couronnes norvégiennes (231 M€).

Hyzon Motors, société récemment créée par Horizon Fuel Cell Technologies, annonce la signature d’un protocole d’accord pour la fourniture de 1 000 bus à hydrogène fabriqués aux Etats-Unis.

Mercredi 8 avril

Engie Solutions a terminé le forage pour un projet de géothermie à Champs-sur-Marne, en Seine-et-Marne. La construction de la centrale et du réseau associé (19 km) doit débuter dans l’année pour alimenter en chaleur 10 000 équivalents logements à partir de fin 2021.

Constructeur de maisons en bois pré-assemblées et systématiquement couvertes de panneaux photovoltaïques, Solaire Box lève 1,4 M€ dont 600 000€ auprès d’Aviva Impact Investing, le solde en provenance d’Inter Invest Capital (90 M€ sous gestion dont 45 M€ pour l’Outremer) et de particuliers, notamment des épargnants sur Sowefund. Solaire Box annonce 100 maisons livrées et un objectif supérieur à 600 dans trois ans.

Hydrogène de France a clos son appel d’offres EPCistes pour la centrale CEOG en Guyane et a choisi son lauréat, mais ne peut pas encore en livrer le nom. Détenue désormais à 60% par Meridiam, 30% par les raffineries Sara et 10% par HdF, cette centrale de 60 MW solaires et 140 MWh H2 doit entrer en construction cette année et en service en 2022.

Armor et ACPV ont conçu une bâche solaire pour protéger les véhicules électriques mais aussi les recharger. Le prototype est destiné à la voiture Gazelle 2 mais les fabricants visent la standardisation. Un supplément de recharge de 8 000 km/an serait possible avec cette bâche équipée d’un film photovoltaïque souple d’Armor.

Vestas a suspendu ses prévisions financières pour le deuxième semestre 2020 en raison de la pandémie de Covid-19. Le turbinier a justifié cette décision par le manque de visibilité sur les « marchés clés que sont les Etats-Unis, le Brésil et l’Inde ». Vestas a en revanche confirmé le versement du dividende prévu pour l’année 2019.

Une nouvelle organisation voit le jour pour représenter les acteurs européens de la recharge de véhicules électriques. Baptisée ChargeUp Europe, elle a été fondée par Allego, ChargePoint et EVBox.

En mars, le marché du véhicule électrique a résisté à la crise sanitaire, selon l’association Avere. Les immatriculations en France ont augmenté de 10% par rapport à mars 2019 : 5 510 voitures particulières (+19%), mais seulement 422 utilitaires légers (-47%).

Dans le cadre des mesures de soutien aux start-up dont la recherche de fonds est rendue impossible par la crise Covid-19, le fonds national post-maturation “Frontier venture” géré par Bpifrance se voit ajouter une nouvelle enveloppe de 80 M€ maximum pour organiser des investissements relais. Le dispositif prendra fin au 31 décembre 2020.

Mardi 7 avril

Pour éviter les contacts sur les chantiers et favoriser la reprise de l’activité, l’entreprise Hesus, spécialiste du déblai des terres et matériaux, offre une solution digitale avec des capteurs connectés Ubysol de Bouygues Travaux Publics, à installer sur les camions pour enregistrer les opérations, par exemple le déversement des cargaisons. Les adhérents des principales organisations du bâtiment et des travaux publics bénéficient de cette gratuité sur myhesus-store.

L’ancien médiateur national de l’énergie Jean Gaubert a été nommé pour 3 ans président de Solinergy, le fonds solidaire de lutte contre la précarité énergétique créé en 2010 par le groupe Effy.

Total affrète ses deux premiers supertankers pétroliers propulsés au gaz naturel liquéfié (GNL), livrés en 2022. Crédité d’une réduction de 20% des gaz à effet de serre et de 99% des oxydes de soufre, le GNL est considéré par la compagnie comme « la meilleure solution immédiatement disponible pour réduire l’empreinte du transport maritime ». Elle a vendu 30 millions de tonnes de GNL en 2019 et en vise 50 dans cinq ans.

Julien Coudy rejoint la société de gestion Demeter en tant que partner au sein de l’équipe Innovation. Il se consacrera principalement aux fonds de capital-risque ayant une composante transition énergétique et smart city. Diplômé de l’École spéciale des travaux publics (Paris) et de l’EM Lyon Business School, il était auparavant directeur d’investissement senior chez Engie New Ventures.

En Suède, le consortium conduit par Liquid Wind et composé d’Axpo, Carbon Clean Solutions, Cowi, Haldor Topsoe et Nel Hydrogen compte mettre en service en 2023 une première unité d’e-méthanol, un carburant liquide issu de la recombinaison de CO2 et d’hydrogène, en utilisant l’électricité d’origine renouvelable, en mode power to fuel.

Le Comité de prospective de la CRE lance son groupe de travail sur les énergies marines, avec Marc Lafosse (Energie de la Lune), Jérôme Pécresse (GE RE) et Hugh Bailey (GE).

Lundi 6 avril

L’Anode et l’Afieg, deux associations rassemblant des fournisseurs alternatifs d’énergie, ont déposé une requête en référé devant le Conseil d’Etat afin de faire annuler la décision de la commission de régulation de l’énergie (CRE) du 26 mars, qui considérait injustifiée l’activation de la clause de force majeure dans les contrats d’Arenh (Accès régulé à l’électricité nucléaire historique).

Le développeur irlandais DP Energy étudie la faisabilité d’une ferme éolienne flottante de plus de 700 MW au sud du pays, près de Cork, dans la zone de développement Inis Ealga. Si le projet aboutit, il s’agirait de la plus importante ferme flottante du monde.

Le projet NortH2 néerlandais de production d’hydrogène à partir de l’électricité de parcs éolien en mer de Shell, Gasunie et Groningen n’est pas remis en cause par la compagnie pétrolière, rapporte Recharge. Ce projet est à horizon 2030, sur plusieurs gigawatts.

En Inde, plus de 3 GW d’énergies renouvelables qui devaient entrer en service cette année pourraient être retardés en raison du confinement, selon WoodMackenzie. Le cabinet revoit à la baisse les projections d’installations dans le pays en 2020 : 8,9 GWc de solaire (au lieu de 11,8 GWc anticipés avant la crise Covid-19) et 3,1 GW d’éolien (au lieu de 3,5 GW).

Tabreed acquiert 80% du réseau de froid collectif pour DownTown Dubaï auprès de l’investisseur immobilier Emaar qui en conserve 20%. La transaction s’élève à 675 M$. Le réseau dispose d’une puissance de 150 000 tonnes de réfrigération (une tonne RT = 3,5 kW) et doit être porté à 235 000 RT. Basé aux Emirats arabes unis, Tabreed est détenu à 40% par Engie depuis 2017 et 42% par Mudabala.