« En 2020, Total Eren devait croître de 50%, ce sera 40% » [David Corchia]

Print Friendly, PDF & Email
David Corchia (@Total Eren)

Entretien avec David Corchia, CEO de Total-Eren, membre du conseil du groupe Eren –

Ils ne sont pas si nombreux, ces grands navigateurs français partis à la conquête des énergies renouvelables partout sur la planète. Total Eren est l’un d’eux. Créée en 2012 par Pâris Mouratoglou et David Corchia, déjà pilotes de la réussite d’EDF Energies Nouvelles dans la décennie 2000, l’entreprise – elle-même filiale d’un groupe plus vaste tourné vers l’industrie de la transition énergétique – progresse à marche forcée sur les cinq continents vers une capacité brute de 5 GW en 2022 et de 3,7 GW nets. Mais cette vision mondialisée des énergies renouvelables va-t-elle résister aux conséquences en cascade de la crise sanitaire et économique provoquée par le Covid-19 ? Comment s’adapte Total Eren, employeur de 450 personnes dont 80 à Paris, pour y parvenir ? Les réponses de David Corchia, son dirigeant.

GreenUnivers : Quel est l’impact de la crise du coronavirus sur votre activité ?

David Corchia : Tout le monde est en télétravail chez nous et nous avons décidé de ne pas recourir au chômage partiel. En revanche l’impossibilité de voyager a des conséquences, pour nous et nos fournisseurs. En fin de chantier et à titre d’exemple, l’absence d’experts en commissioning, pour l’interconnexion au réseau et le démarrage, peut ralentir l’entrée en service des centrales. Ce n’est pas le cas des actifs déjà construits, tous en production comme prévu. L’impact sur les revenus de 2020 devrait être de l’ordre de ...