Neoen affirme sa résilience anti-crise

Print Friendly, PDF & Email
Xavier Barbaro, Neoen (Crédit : Olivier Crénon)

Entretien avec Xavier Barbaro, PDG de Neoen

Coté en Bourse de Paris, l’IPP tricolore a publié hier soir ses résultats 2019. Ils sont conformes aux prévisions : 3 GW en production ou en construction, un Ebitda* en hausse de 22% à 253 M€ (85% du chiffre d’affaires) et un résultat net trois fois supérieur à 2018 : 36 M€. Une performance saluée aujourd’hui par un cours en hausse de 3%, le Cac 40 affichant +0,5%. Dans un environnement plus que chahuté par la pandémie Covid-19, la filiale d’Impala a revu légèrement à la baisse ses anticipations pour cette année et 2021, mais finalement peu. Explications.  

GreenUnivers : L’année dernière, Neoen annonçait un Ebitda 2021 à 400 M€. L’objectif se situe maintenant entre 380 M€ et 400 M€ et pour 2020, il reste en forte progression, entre 270 et 300 M€. Ne péchez vous pas par excès d’optimisme ?

Xavier Barbaro : Je ne le crois pas. Nombre d’acteurs ont suspendu leurs prévisions, leur guidance, et s’avèrent incapables d’évaluer l’impact de la crise du coronavirus. C’est de fait difficile, car elle est multidimensionnelle. Neoen a fait l’effort et peut donner de la visibilité. Nous avons 1 200 MW en construction, dont 600 MW presque achevés. Un quart du total va subir...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.