Qui sont les lauréats de la 9e session de l’AO solaire sur bâtiments ?

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Technique Solaire)

Le tiercé de tête de la neuvième session de l’appel d’offres pour les toitures solaires ne réserve pas de grosse surprise par rapport aux éditions précédentes : Technique Solaire, Urbasolar et Amarenco-Total sont des habitués de la compétition. Cette fois, ils décrochent autour de 17 MW chacun, selon l’analyse effectuée par le conseil de conseil spécialisé Finergreen, consultable ci-dessous. Les mêmes dominent le classement général sur les neuf périodes depuis 2018 mais pas dans le même ordre : Amarenco-Total reste en tête (182 MW) suivi par Technique Solaire (129 MW) et Urbasolar (126 MW).

Enerimmo au 4e rang

La surprise est à chercher ailleurs. Le neuvième round met ainsi à l’honneur Enerimmo, lauréat de 14 MW. Ce développeur parisien, avec quatre bureaux dans le sud de la France, se consacre aux serres solaires, qu’il installe gratuitement chez les agriculteurs. Créé en 2007 par Philippe Brion et Francis Benattar, Enermimmo se situe au 4e rang de cette édition.

Comme les compétitions antérieures, la session reste marquée par la sous-souscription, avec 147 MW lauréats pour 300 MW offerts aux subventions. Mais elle a quand même été disputée par plusieurs dizaines de développeurs, 44 ayant été identifiés par Finergreen. La catégorie 100-500 kWc rassemble 279 projets, la seconde (plus de 500 kWc), 27.

Les tarifs sont globalement stables (96,5€/MWh et 86,2€/MWh) et ne convergent pas vers les planchers que prévoit le cahier des charges (64€/MWh et 56€/MWh). Les choses changeront-elles à l’avenir, sachant que les pouvoirs publics prévoient une session supplémentaire cette année, qu’ils acceptent de relever le seuil du guichet ouvert aujourd’hui plafonné à 100 kWc et que la loi Energie Climat prévoit un minimum de surfaces solaires ou végétales sur les grands bâtiments ?

Consulter le classement et l’analyse de Finergreen (ici en PDF) :