Mobilité hydrogène : la France déjà hors course ?

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : T. Blosseville)

La filière hydrogène française semble bien avoir raison de craindre la compétition internationale, notamment la concurrence asiatique. Certes, l’hydrogène a fini par trouver sa place en 2020 dans le budget de l’Ademe, qui multiplie les appels à projets. La filière compte aussi sur le Pacte productif, que le gouvernement doit présenter au printemps, et sur un futur mécanisme de soutien. Mais ...

 

Article précédentLe GT éolien produit ses premiers arrêtés
Article suivantAllemagne : record de prix pour le solaire, l’éolien à la peine