Chaleur renouvelable : l’Ademe lance trois appels d’offres pour l’industrie

Print Friendly, PDF & Email

L’Ademe a lancé le 27 janvier trois appels d’offres pour des projets de chaleur renouvelable dans l’industrie. Le premier concerne des installations utilisant de la biomasse, le deuxième le solaire et le troisième des combustibles solides de récupération (CSR). Les entreprises ont jusqu’au 14 mai prochain pour candidater et bénéficier d’aides provenant du Fonds chaleur.

3 appels d’offres distincts

L’appel d’offres à partir de CSR sera d’une certaine manière le plus ouvert, car ce sera le seul des trois à ...

autoriser des projets de cogénération (chaleur + électricité). Un bon moyen pour les projets ne bénéficiant plus de tarif d’achat de trouver de nouvelles aides publiques, à condition d’utiliser les fameux combustibles solides de récupération. Pour rappel, les CSR désignent des déchets non dangereux, issus d’un tri et non recyclés dans les conditions technico-économiques actuelles, qui ont été préparés en vue d’être utilisés à des fins de valorisation énergétique. Cet appel d’offres donnera la priorité aux projets qui proposent des solutions de substitution à des installations utilisant des combustibles très émetteurs de CO2, comme le charbon par exemple. Elle priorisera également les projets s’approvisionnant en CSR localement, à partir de refus de tri de déchets d’activités économiques (DAE) après extraction maximale de la matière recyclable.

L’appel à projets « grandes surfaces solaire thermique » concerne des installations de production de chaleur moyenne température (<110°C) supérieure à 200 MWh/an ou ? 500 m² de capteurs pour l’industrie, les secteurs tertiaires et agricoles, et 700 MWh/an ou ? 1500 m² de capteurs pour les installations couplées à un réseau de chaleur avec stockage. L’Ademe cible particulièrement l’industrie agroalimentaire et les collectivités délégataires de réseaux de chaleur qui souhaitent verdir la production estivale de leur réseau.

Enfin, le troisième appel d’offres concerne des installations de production de chaleur à partir de biomasse ayant une production annuelle supérieure à 12 GWh.