A quoi va ressembler l’année 2020 pour la filière des CEE ?

Print Friendly, PDF & Email

Il se passe toujours quelque chose dans les certificats d’économies d’énergie (CEE) et 2020 ne va pas déroger à la règle. Au programme, deux enjeux stratégiques et une multitude d’ajustements pratiques.

Pour les fournisseurs d’énergie, les opérateurs spécialisés et les pouvoirs publics, le plus important réside dans la préparation de la 5e période, dont le volume et les règles du jeu doivent être prêts pour mi-2021. L’Ademe a récemment estimé que le gisement sur trois ans des opérations d’économies d’énergie proprement dites (hors programmes de formation et sensibilisation, entre autres) pouvait augmenter de 25%, ce qui n’a pas du tout réjouit les obligés, qui constatent par ailleurs que le prix des CEE sur le marché reste élevé. 

Quel statut pour le délégataire ?

Les discussions entre les parties prenantes commencent dès le premier trimestre. Comme le signale ...