Les propositions du GT éolien pour améliorer l’acceptabilité

Print Friendly, PDF & Email
Eolienne d’Ersa au Cap Corse, Haute-Corse (crédit EDF)

Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a réuni mercredi 18 décembre les participants au groupe de travail éolien (GT éolien) lancé en 2017 pour simplifier et faciliter les projets du secteur en France. Sa nouvelle mission consiste désormais à trouver des mesures visant à améliorer l’acceptabilité de l’éolien terrestre afin de « développer harmonieusement » la filière dans l’Hexagone. Après consultation des parties-prenantes, des propositions concrètes ont été reprises par la ministre.

Répartir les projets

La problématique de la concentration géographique des installations éoliennes remonte régulièrement dans les critiques formulés à l’encontre de la filière. Notamment par Xavier Bertrand, le président de la région des Hauts-de-France, qui abrite avec celle du Grand-Est environ une éolienne sur deux installée sur le territoire (45% pour être précis). Trois pistes sont sur la table pour modifier le ...