Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 29 novembre

Jean-François Vaquieri a pris le poste de Secrétaire général d’Enedis (Affaires Publiques, Juridiques, Régulatoires, Éthique et Sûreté). Il remplace Michel Derdevet nommé quant à lui chargé de mission auprès du président du directoire d’Enedis. Il occupait jusqu’à présent la fonction de Directeur de la Régulation et des Affaires Juridiques d’Enedis (membre du Comex). Jean-François Vaquieri a commencé sa carrière dans le groupe EDF en 1994. Depuis, il a occupé différentes responsabilités de haut niveau dans les sphères financière et juridique du groupe et de ses filiales.

Le turbinier chinois Ming Yang Smart Energy (MYSE) prépare une nouvelle éolienne offshore d’une capacité allant jusqu’à 10 MW. Concrètement, MYSE a présenté dans son usine de Yangjiang city, dans la province de Guangdong, une nacelle de 8 MW dont la puissance peut être portée jusqu’à 10 MW sans modification substantielle du design. La société s’ajoute à la liste des quelques entreprises chinoises ayant présenté un prototype d’éolienne en mer de forte puissance : Dongfang Electric Wind et CSIC Haizhuang, également titulaires d’un modèle de 10 MW. Shanghai Electric Wind et Goldwind travaillent aussi sur des modèles dépassant leurs actuelles turbines de 8 MW.

Axa a annoncé vouloir intensifier sa politique de désinvestissement dans les énergies fossiles. L’assureur n’investira plus dans l’industrie du charbon d’ici 2030 dans les pays de l’OCDE et de l’UE, puis d’ici 2040 dans le reste du monde. Le groupe a par ailleurs doublé son objectif d‘investissement vert à 24 Mds€ d’ici 2023. Axa compte également souscrire à des green bonds. Les acteurs de la finance multiplient les annonces de ce type ces derniers mois, alors que les ONG Oxfam France et Les Amis de la Terre ont publié hier un rapport très critique sur leurs investissements.

Jeudi 28 novembre

Le groupe Caisse des Dépôts a élevé ses objectifs en matière de financement de la transition énergétique. La Banque des Territoires et Bpifrance mobiliseront 18 Mds€ pour soutenir des projets à impact climatique positif, contre 16 Mds€ initialement prévus. Le groupe indique également qu’il n’investira plus, à partir de 2021, dans les sociétés qui développent de nouvelles centrales à charbon. Une annonce qui intervient alors que les ONG Oxfam France et Les Amis de la Terre doivent publier aujourd’hui un rapport au vitriol intitulé : « La colossale empreinte carbone des banques françaises ».

Les coûts de raccordement des énergies renouvelables augmentent sensiblement dans certaines régions françaises, notamment celles où on été installées de nombreuses centrales. Le schéma S3REnR de Nouvelle-Aquitaine devrait ainsi doubler le coût du raccordement passant de 35 k€ à 78 k€/MW, selon un développeur solaire souhaitant conserver l’anonymat.

RTE a annoncé avoir entrepris les travaux de raccordement du parc éolien en mer au large de St Nazaire. Ils consistent en la mise en place d’une liaison sous-marine à 225 kV de 33 km de long et la création d’un poste électrique à 225 kV à Prinquiau. L’investissement a été évalué par le GRT à 285 M€, soit environ 15% du coût total du projet.

Le projet Hygreen, qui consiste à produire des « milliers de tonnes d’hydrogène à partir des centrales photovoltaïques » se heurte à une véritable problématique de foncier. Ses promoteurs cherchent à installer à terme 1 500 MW de solaire, principalement sur terrains publics, mais ont toutes les peines du monde à trouver les terrains adéquats selon un membre de l’administration française proche du dossier.

Arnaud Réal del Sarte a pris le poste de directeur général délégué Finance chez Cap Vert Energie (CVE). Lui seront rattachés les activités administratives et financières, la structuration du financement corporate et le financement des actifs du groupe en France et à l’international. Il participera à la définition de la stratégie de CVE et sera membre du comité stratégique. Il a pris ses fonctions le 12 septembre 2019. Arnaud Réal del Sarte a commencé sa carrière chez PwC, avant d’intégrer Alcatel, puis Technip et enfin Onet à différents postes financiers.

Olivier Challan-Belval a été nommé Médiateur national de l’énergie pour six ans, par arrêté paru au JO du 28 novembre. Il prend la suite de Jean Gaubert dont le mandat a pris fin le 22 novembre dernier. Olivier Challan-Belval est passé par le Conseil d’Etat avant de devenir directeur de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) entre 2003 à 2008 puis commissaire de 2011 à 2015. Avant d’être nommé médiateur, il était membre suppléant du Comité de règlement des différends et des sanctions (Cordis) de la CRE depuis mars 2019.

EDF Renouvelables a commandé 54 turbines de 8 MW chacune à Siemens-Gamesa pour son futur parc éolien offshore de Neart na Gaoithe en Écosse. Le projet de 448 MW devrait être livré en 2023.

C’est officiel : la nouvelle Commission européenne, présidée par Ursula von der Leyen, a été approuvée par le Parlement européen. Elle compte Adina Vălean aux transports, Virginius Sinkevičius à l’environnement et Kadri Simson à l’énergie. Les députés ont également adopté le budget pour 2020, qui compte plus de 500 M€ pour le climat.

Mercredi 27 novembre

Selon son plan stratégique 2020-2022, l’énergéticien Enel compte investir 14,4 Mds€ (soit la moitié de ses investissements) pour le déploiement des énergies renouvelables et le remplacement progressif du charbon. Il compte développer 14,1 GW d’EnR d’ici 2022.

Total Quadran a mis en service la centrale solaire avec stockage Hélio-Boulouparis 2 (16 MW) en Nouvelle-Calédonie. Le parc est équipé d’un système de stockage avec batteries lithium-ion de 10 MW. Il s’agit de la phase 2 d’une centrale installée en 2017.

Siemens n’exclut pas de racheter les 8 % que détient Iberdrola dans Siemens Gamesa, où l’allemand détient une part majoritaire, selon Bloomberg. Siemens souhaite par ailleurs héberger ses activités liés à l’énergie dans une nouvelle structure, Siemens Energy.

Mardi 26 novembre

Akuo Energy lève 45 M€ via une obligation verte de six ans à 4%, sursouscrite plus de deux fois. Elle sert entre autres à refinancer certains emprunts plus rapprochés émis au taux de 5,50%. Akuo va disposer de cinq obligations en circulation pour plus de 160 M€. Il estime son chiffre d’affaires consolidé pour 2019, supérieur à 240 M€ et en hausse de plus de 13%.

La compagnie espagnole Saitec va tester son prototype d’éolienne flottante de 2 MW dans la mer de Cantabrie au large de Santander (Espagne) pendant 12 mois. Son flotteur, baptisé BlueSATH, se caractérise par son mât intégré, sur lequel vient s’ajouter une nacelle. A la suite de ces essais en mer, la société décidera (ou non) de lancer une version de 10 MW.

Orsted pousse le gouvernement danois à organiser un appel d’offres éolien offshore dans une zone proche de l’île de Bornholm en mer Baltique. Le groupe danois a de la suite dans les idées puisqu’il propose de faire de cette île un hub qui pourrait abriter 5 GW d’éolien en mer, ainsi que des interconnexions électriques entre la Suède, le Danemark, l’Allemagne et la Pologne, et un site de production d’hydrogène vert. En revanche, Orsted ne chiffre pas ce projet qui n’est pas sans rappeler le North Sea Wind Power Hub, à la différence que l’île de Bornholm n’est pas artificielle.

Soumis à consultation publique pendant un mois, un projet de décret consécutif à la loi énergie-climat et applicable aux centrales d’électricité d’origine fossile prévoit un plafond d’émissions est de 0,7 kilotonne d’équivalent CO2 émis annuellement par mégawatt de puissance installée. « Ce plafond limitera fortement le nombre d’heures de fonctionnement des centrales à charbon (700 heures contre environ 3 000 actuellement) et donc leur rentabilité, ce qui devrait conduire à leur fermeture ou leur reconversion vers des solutions moins émettrices de gaz à effet de serre », estiment les pouvoirs publics. 

Lundi 25 novembre

Mitsubishi et Chubu (le 3e énergéticien japonais) acquièrent le néerlandais Eneco, pour un montant de 4,1 Mds€ (avec respectivement 80% et 20%), soit davantage que la valorisation attendue lors de sa mise aux enchères en décembre 2018. Il deviendra le centre européen des activités énergétiques de Mitsubishi, qui compte lui transférer une partie de ses actifs éoliens offshore. Eneco appartenait jusqu’à présent à 53 municipalités néerlandaises.  

La Commission de régulation de l’énergie approuve (avec quelques réserves) deux projets d’arrêté et de décret sur la mise à disposition des données relatives au transport, et à la production et consommation d’électricité, de gaz naturel/biogaz, de produits pétroliers, de chaleur et de froid.

La start-up Ombrea, spécialisée dans l’agrivoltaïsme, a inauguré son premier site d’expérimentation sur vigne, en partenariat avec la Société du Canal de Provence.

Acwa Power a remporté l’appel d’offres lancé par la Dubai Electricity and Water Authority pour la 5e partie (900 MW) du parc solaire Mohammed bin Rashid Al Maktoum (5 GW). Le prix de l’offre était d’environ 0,017 $/MWh (0,015 €).