Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 22 novembre

Mini Green Power implante une centrale de 750 kWth sur le site de Quillivant Séchage Energie à Plougourvest (Finistère), pour sécher des algues brunes, des copeaux de bois et des plaquettes forestières et en faire des engrais organiques ou du combustible destiné au réseau de chaleur de Brest, notamment.

BNP Paribas se fixe un nouvel objectif de 18 Mds€ de financement à horizon 2021 pour les énergies renouvelables ; il était de 15 Mds€ pour 2020 et avait été défini en 2015. La banque avait atteint 15,4 Mds€ fin 2018. Elle compte aussi sortir complètement du charbon… en 2040.

L’Ademe publie une étude sur les terres rares, les énergies renouvelables et le stockage d’énergie. Elle y explique entre autres que « la consommation de terres rares dans le secteur de la production d’énergies renouvelables réside essentiellement dans l’utilisation d’aimants permanents pour l’éolien en mer. »

Les énergies marines (énergie des marées, des courants marins, des vagues, osmotique et thermique des mers) affichaient une puissance installée de 243,4 MW dans l’Union européenne fin 2018, selon le premier baromètre consacré à ce secteur publié par EurObservER. Soit une production de 489,3 GWh. Le potentiel est évalué à 100 GW en 2050. 

La start-up Sunny Shark, spécialisée dans l’optimisation des consommations d’énergie des piscines collectives et des centres aquatiques, lance une levée de fonds sur la plateforme de financement participatif Ayomi. Elle cherche 150 000 € pour renforcer son effectif et avancer dans le développement de versions industrialisables et la commercialisation. 

Jeudi 21 novembre

Au troisième trimestre, 240 MW éoliens et 296 MW solaires ont été raccordés en France. Sur douze mois glissants, la capacité nouvelle ressort à 1 576 MW éoliens et 837 MW solaires. Ce qui ne dénote pas pour l’instant d’accélération dans les deux filières. En revanche, la production éolienne a augmenté de 46,6% au troisième trimestre par rapport à la même période en 2018, à 6 TWh, soit 6,2% de la consommation en France. Le photovoltaïque ressort à 3,9% sur le 3e trimestre mais descend à 2,3% sur douze mois, selon le Panorama de l’électricité renouvelable.

La commission des affaires économiques du Sénat estime que le projet de loi de finances pour 2020 ne prévoit pas assez de moyens pour la politique énergétique française : « à périmètre constant, les crédits « énergie » sont en baisse de près d’1 Md€ en 2020 » estime-t-elle en visant notamment la réforme du CITE. Mais elle vient au secours du gouvernement en demandant de ressusciter le Compte d’affectation spécial Transition énergétique (CAS TE, une partie du produit de la TICPE) dont les députés ont voté la suppression, en 2021, contre l’avis du gouvernement.

Le britannique Octopus Renewables confirme son souhait d’introduire à la Bourse de Londres et dans les jours qui viennent son fonds d’investissement Octopus Renewables Investment Trust ; 250 M£ (291 M€) sont recherchés. Octopus a identifié comme cible d’investissement un portefeuille de projets possibles de 2,8 Md£ (3,2 Mds€).

Le chauffage de résidus de bois et de déchets hors oxygène pour produire du biogaz, avance. Initié en 2010, le centre d’essai Gaya à Saint-Fons (Rhône) d’Engie Lab Crigen annonce avoir produit ses premiers mètres cubes de gaz vert « durant plusieurs heures en mode méthanation du CO2 (réaction catalysée de CO2 et d’hydrogène) ».

Le gouvernement a mis en consultation un projet d’arrêté en application de la loi énergie climat. Il concerne l’obligation d’installer une centrale EnR ou un système de végétalisation sur les toitures des nouvelles constructions à usage commercial ou les nouveaux parcs de stationnement. L’arrêté précise les conditions de mise en œuvre et les cas dans lesquels tout ou partie de l’obligation est écartée.

La start-up Murfy, spécialiste de la réparation du gros électroménager, lève 2 M€ auprès d’Investir&+, un fonds dédié aux entrepreneurs à impact et d’un pool d’investisseurs privés. Créée en 2018 en région parisienne, Murfy propose de réparer les appareils moyennant un forfait unique de 75€, à domicile et sous 48 heures. Elle annonce autour de 10 000 réparations dans 500 communes et prévoit un chiffre d’affaires de 6 M€ en 2020.

Mercredi 20 novembre

Selon Sophie Mourlon, « une ultime consultation publique sur internet aura lieu d’ici la fin de l’année et une adoption très rapide est espérée début 2020 » pour le projet de PPE 2023-2028. Une précision apportée par la nouvelle directrice de l’énergie de la DGEC lors de la 2e conférence EnREntreprises d’Enerplan, FEE et l’institut Orygeen à Bercy.

A cette même conférence, Thomas Courbe, directeur général des entreprises au ministère de l’Economie et de finances, a annoncé négocier « la dernière partie de l’accord avec la Commission européenne pour créer une filière de production de batteries en France, destinées à la mobilité mais aussi au stockage stationnaire.

Aéroports de Paris relance la géothermie sous l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, qu’il avait abandonné du fait d’une température considérée initialement comme trop faible. Un puits sera mis en production en 2024 et un autre en 2028, pour fournir la moitié de la consommation de chaleur du site, approvisionné aujourd’hui à 75% en gaz et 25% par deux chaudières à bois.

Ikea France lancera son offre solaire début 2020, qui ira du devis à l’installation complète des panneaux photovoltaïques. Le partenaire initial sélectionné après appel d’offres ayant fait défaut en septembre, Ikea en a choisi un autre dont le nom n’est pas encore rendu public.

RTE France a attribué à Nexans un contrat de 115 M€ pour la fourniture et la pose de 67 km (en mer) et 93 km (à terre) de câbles d’exportation d’énergie pour le futur parc éolien en mer au large de Saint-Brieuc, développé par le consortium Ailes Marines

Saft a remporté un contrat en Finlande pour la fourniture d’un système de stockage Lithium-ion pour un parc éolien de 21 MW du développeur TuuliWatti, dans le nord-ouest du pays. Le dispositif disposera d’une capacité de stockage de 6,6 MWh et d’une puissance de 5,6 MW pour assurer le réglage de fréquence. 

Mardi 19 novembre

Prysmian remporte un contrat d’une valeur d’environ 100 M€ pour la fourniture, la pose et la protection des câbles électriques du parc éolien en mer de Saint-Nazaire développé par EDF Renouvelables et Enbridge. Le contrat porte sur 120 km de câbles inter-éoliens qui seront produits à Montereau (77) et à Gron (89). 

L’adoption d’un amendement au projet de loi de finances pour 2020 ouvre la possibilité pour les sociétés de tiers-financement de distribuer l’éco-prêt à taux zéro « performance énergétique globale » et « copropriétés ». Cette mesure est prise à titre expérimental, pour une durée de 2 ans, dans les régions Île-de-France et Hauts-de-France.

L’Etat a lancé jusqu’au 15 mai 2020 une concertation sur les prochains projets éoliens en mer au large de la Normandie. Elle porte sur la définition d’une zone pour un projet de 1 GW et son raccordement, ainsi que d’autres zones pour des projets ultérieurs. L’Etat cherche des zones de 300 km² au sein d’une « macro-zone » prédéfinie et consultable ici.

Coucoo, spécialiste de l’écotourisme haut de gamme, réalise une première levée de fonds, de 3,5 M€, auprès de Bpifrance, qui mène l’opération, et d’investisseurs-entrepreneurs expérimentés.   

Lundi 18 novembre

Etienne Ballan est nommé garant du débat public sur le projet contesté Solarzac, par décision parue au Journal Officiel du 17 novembre. Le projet développé par Arkolia Energies prévoit la construction d’une centrale photovoltaïque de 180 à 320 MW dans le Larzac éventuellement combinée à une installation de méthanation. 

Le gouvernement turc va lancer le 19 décembre prochain un appel d’offres pour la construction de 100 projets photovoltaïques de 10 MWc chacun, soit pour un total de 1 GW, dans le cadre de son programme YEKA.

Le fournisseur suisse Romande Energie construit une centrale photovoltaïque flottante de 448 kWc sur le lac des Toules dans les Alpes suisses. Le coût du projet est évalué à 2,35 millions de CHF (2,15 M€).