L’Italie veut améliorer l’efficacité énergétique des PME [Compte-rendu]

Print Friendly, PDF & Email
Présentation de l’agence italienne Enea

En matière d’économies d’énergie, « l’industrie italienne est déjà bien avancée, mais il y a encore des progrès à faire », soulignait ce 26 novembre Enrico Biele, expert en efficacité énergétique à l’agence italienne Enea pour les nouvelles technologies, l’énergie et le développement économique durable. Il s’exprimait lors des 3èmes rencontres internationales de la transition énergétique, organisée par GreenUnivers et Business France, avec l’Ademe (voir ci-dessous la présentation de l’agence italienne). Pour aller plus loin, « le gouvernement italien s’est fixé deux priorités », a-t-il précisé.

Premièrement, ...

« accompagner les actions d’efficacité énergétique dans les PME en renouvelant ses mécanismes de soutien pour les audits énergétiques et pour les systèmes de management de l’énergie », explique l’expert italien. Ensuite renforcer et rationaliser son dispositif de certificats d’économies d’énergie. Sur la décennie 2021-2030, l’Italie s’est fixé un objectif de réduction de sa consommation finale d’énergie de 9,3 millions de tonnes équivalent pétrole, dont 1 million dans l’industrie (et 3,3 millions dans le résidentiel, 2,6 millions dans les transports et 2,4 millions dans le tertiaire).

  • Découvrez ci-dessous la présentation de l’agence italienne Enea (ou ici en PDF)