Le chinois Goldwind fait certifier sa technologie de LiDAR

Print Friendly, PDF & Email
(c) Goldwind

Les turbiniers européens ont-ils toujours une longueur d’avance sur leurs concurrents asiatiques ? Rien n’est moins sûr. Dernier exemple en date : le groupe chinois Goldwind vient de faire certifier sa technologie de contrôle assisté LiDAR par DNV GL. En matière de capacité unitaire des turbines aussi, les acteurs asiatiques commencent à rattraper leur retard.

Réduction de charge de 20%

La technologie certifiée par la société norvégienne spécialisée DNV GL consiste à installer au sommet de la nacelle un Lidar qui étudie les caractéristiques de vent auxquelles fait face l’éolienne. Ces informations...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.