Données et suivi énergétiques : Homeys croit au marché résidentiel

Print Friendly, PDF & Email
(@Exapro)

Une nouvelle petite pièce dans le grand puzzle des économies d’énergie dans le bâtiment, apportée par la start-up parisienne Homeys. Elle propose un suivi par capteurs connectés du chauffage collectif, surtout dans le résidentiel collectif, un secteur où la GTB* reste rare. Présente au salon Bâtimat qui bat son plein au Nord de Paris, Homeys a été créée en 2017 par Mathieu Anderhalt et Henri de Noblens, lequel vient de Saint-Gobain, qui a pris une participation minoritaire dans leur société et a de son côté lancé l’offre Temperly

Gains entre 15% et 25%

Comme ses concurrents Librafluides Concept ou Advizeo, Homeys veut profiter du créneau laissé d’un côté par les collecteurs et analystes de données sur les grands parcs de bâtiments, comme Deepki ou Energisme, et les exploitants de chaudières pour le compte de copropriétés ou de bailleurs sociaux, de l’autre. « Les immeubles en chauffage collectif, surtout d’habitation, rencontrent souvent des problèmes de réglage, avec une température moyenne de 23 à 24°, des écarts d’un étage à l’autre et ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.