WWF France et Boralex encouragent un éolien « responsable »

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Boralex)

« Nous avons gagné la bataille de la compétitivité. La prochaine est celle de l’appropriation », prévoit Nicolas Wolf, directeur général de Boralex Europe. Sa société est partenaire (y compris financier) du WWF France et a été consultée pour la rédaction d’un mode d’emploi des EnR « responsables » à l’attention des développeurs professionnels, en commençant par l’éolien terrestre (consultable ci-dessous).

Comme elle veut le faire pour le biométhane, l’ONG propose une méthode pour mieux respecter l’environnement et impliquer la population locale lors des différentes étapes de la préparation du projet éolien. Elle suggère entre autres d’anticiper par rapport au déroulement légal prévu par la réglementation, en particulier sur l’enquête publique, grâce à l’organisation de réunions sur place, de visites d’autres sites… Rien de bien nouveau en fait, nombre de développeurs n’ont pas attendu les conseils du WWF France pour le faire. L’intéressant réside surtout dans...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.