Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 25 octobre

Eiffage a été choisi pour l’acquisition d’un lot de 9 centrales hydro-électriques au fil de l’eau dans le Tarn, le Gers, la Dordogne et la Charente. Eiffage avait été retenu pour le premier tour de l’appel d’offres organisé par Envinergy. Le résultat définitif confirme le groupe de BTP comme lauréat de cette compétition.

Envision a signé un accord de partenariat avec ZF Wind Power (filiale de Zeppelin Foundation) pour la production de boites de vitesse destinées à la prochaine génération d’éoliennes en mer que le groupe chinois entend commercialiser, notamment en Europe.

Statkraft a acquis un portefeuille de projets photovoltaïques en Irlande cumulant 326 MW. La transaction, réalisée avec le développeur EnR JBM Solar, a été valorisée à 15,56 M€. Le groupe norvégien s’est fixé comme objectif de développer 2 GW solaires dans le monde d’ici 2025.

Malgré la défection des États-Unis et de l’Australie, le Fonds vert pour le climat a réussi à atteindre près de 9,8 Mds$ (8,8 Mds€) pour les quatre prochaines années. Près de la moitié des 27 pays participants ont doublé (ou plus) leur investissement. Le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, le Japon et la Suède sont les pays ayant le plus contribué.

Le minier BHP a signé quatre accords afin d’alimenter ses mines Escondida et Spence au Chili en électricité 100% renouvelable, à partir du milieu des années 2020. Deux développeurs se partagent ces contrats : Enel (pour 3 TWh par an pendant 15 ans) et l’énergéticien chilien Colbún (pour le même volume, pendant 10 ans). Ils débuteront respectivement en août 2021 et janvier 2022.

Jeudi 24 octobre

Jean-Louis Bal a été réélu au poste de président du Syndicat des énergies renouvelables (SER) pour trois ans avec 90,29 % des voix, lors de l’Assemblée Générale qui se tenait aujourd’hui. Son écrasante victoire était attendue, aucun autre candidat ne s’étant présenté.

Iberdrola se fixe comme objectif d’atteindre un million de clients en France d’ici 2023. Le groupe espagnol ambitionne également de devenir un leader dans les Power Purchase Agreement (PPA) pour les consommateurs industriels. Présent sur le marché français depuis 2001 pour les professionnels et depuis 2018 pour les particuliers, Iberdrola commercialise des offres d’électricité verte et de gaz naturel que le groupe assure compenser en carbone à 100%.

Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, a signé aujourd’hui un Contrat de transition écologique (CTE) avec le territoire de GAL Sud Mayenne. Neuf actions en faveur de la transition écologique seront expérimentées à cette occasion.

Total annonce que son fonds de capital-risque, rebaptisé Total Carbon Neutrality Ventures sera désormais entièrement consacré à la neutralité carbone et verra son enveloppe augmentée à 400 M$ d’ici cinq ans. La Major fait l’objet ces derniers jours de critiques acerbes et d’attaques en justice de la part d’ONG qui dénoncent le double-discours du groupe pétrolier en matière de neutralité carbone et de bonnes pratiques sociétales.

Engie signe deux contrats d’achat d’électricité à long-terme (PPA) avec l’enseigne de grande distribution américaine Walmart. L’accord permettra la construction de 366 MW de projets éoliens aux États-Unis, répartis sur deux parcs au Texas et en Oklahoma. Walmart se fournit aussi auprès d’un autre parc éolien d’Engie dans le Dakota du Sud, de 150 MW.

L’énergéticien polonais PGE est en négociations avec le danois Ørsted dans l’optique de vendre 50% de deux projets éoliens offshore en mer Baltique : un de 1 GW, mis en service en 2026, et un de 1,5 GW, qui devrait être prêt en 2030.

Le premier appel d’offres EnR de Colombie a alloué 2,2 GW, répartis entre huit projets solaires et cinq projets éoliens. Le prix moyen s’élève à 0,025 €/kWh. Les projets lauréats devront être mis en service d’ici 2022, et feront l’objet d’un PPA de 15 ans.

Mercredi 23 octobre

L’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques a lancé une étude sur la production d’énergie dans le secteur agricole en France. Le rapport sera présenté au prochain salon international de l’agriculture, qui se tiendra fin février 2020.

Voltalia annonce avoir remporté de nouveaux contrats long-terme de vente d’électricité au Brésil. D’abord pour une centrale hydraulique de 16 MW, avec un contrat de vente de 30 ans à partir de janvier 2025. Ensuite pour deux centrales solaires totalisant une puissance de 32 MW, avec un contrat sur 20 ans là-aussi à partir de 2025.

Un arrêté paru au Journal officiel du 23 octobre accorde à la société Total Flex un agrément pour la gestion de contrats d’achats d’électricité renouvelable pour un nombre maximal de 2000 contrats et une puissance installée correspondante maximale de 800 MW. Total Flex est la marque portant l’activité d’agrégation de flexibilité et d’énergie renouvelable du groupe Total. Dans le même temps, l’agrément que possédait BHC Energy, filiale de Total spécialisée dans l’efficacité énergétique, est abrogé.

Mardi 22 octobre

Le Conseil d’État vient de rejeter un recours contre le projet éolien marin d’Ailes Marines à Saint-Brieuc (Cotes d’Armor), sur la validité de la concession et les dommages à l’environnement. Deux derniers recours restent en attente d’examen, dont un relatif au changement de turbinier.

Les développeurs Apex Energies et Eco Green Holding lancent un financement participatif pour 35 centrales photovoltaïques cumulant 11,5 MW. Elles seront situées en Occitanie, en Provence-Alpes-Côte d’Azur et Auvergne-Rhône-Alpes. La souscription, d’un montant de 750 000€, a été lancée sur Lendopolis.

La période de candidatures pour la troisième période de l’appel d’offres Innovation a été reportée : prévue du 27 janvier au 7 février 2020, elle se déroulera finalement du 23 mars au 3 avril 2020.

Le syndicat mixte départemental Trifyl (Tarn) va mettre en place une future unité de valorisation des déchets avec Urbaser Environnement. Cette usine fera du syndicat un fournisseur d’énergie à l’échelle de son territoire.

Où en est le programme public « Coup de pouce » ? Selon les derniers chiffres qui remontent du terrain, 149 697 travaux éligibles ont été engagés depuis le début de l’année. Les chaudières à gaz THPE sont encore plébiscitées avec 80 876 travaux engagés. Les équipements d’énergies renouvelables (pompes à chaleur, biomasse, solaire, réseaux de chaleur) se sont quant à eux élevé à 68 821, à 75% en substitution du fioul et 23% du gaz naturel.

Wärtsilä a été chargé de moderniser un ferry, le « Münsterland », pour qu’il puisse fonctionner au gaz naturel liquéfié (GNL). Le but est de diminuer l’empreinte carbone du bâtiment, qui navigue dans une zone au sud-est de la mer du Nord classée par l’Unesco. La modernisation sera complétée au premier semestre 2021.

Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) va se doter d’un deuxième réseau de chaleur géothermique. Les équipements, qui seront construits par le groupe Coriance, devraient être mis en service en 2022. Le réseau de 9 km devrait desservir 5 000 équivalents logements et sera alimenté à 75% par des énergies renouvelables.

La société Zéro Standby Energy assure avoir élaboré un mini-composant qui réduit à néant la consommation électrique des très nombreux appareils disposant d’un mode « veille ». Le concept repose sur l’énergie vibratoire d’une onde acoustique qui rallume l’appareil électrique malgré son arrêt total.

Lundi 21 octobre

Le fournisseur Ilek lance une offre de tarif fixe de 2 ans en électricité verte avec la Compagnie nationale du Rhône (CNR), et dans le biogaz pour l’ensemble de ses producteurs partenaires. Elle s’ajoute à une offre lancée depuis sa création qui dépend entre autres de l’évolution des tarifs réglementés. Ilek travaille par ailleurs sur des tarifs bloqués au-delà de 2 ans.

A Lyon, Schneider Electric va fournir 320 points de charge de véhicules électriques, en courant alternatif de la gamme EVlink City, à Izivia (EDF) afin d’équiper la métropole de Lyon. Ils seront installés à compter de fin 2019 en voirie et dans des espaces semi-publics.

Les volumes attendus de certificats d’économies d’énergie entre 2018 et 2021 finiront-ils par être au rendez vous ? Oui, répond l’opérateur spécialisé Effy qui note dans un communiqué que déjà, « de janvier 2018 à septembre 2019, sur une obligation proratisée de 933 TWhc, 89% ont été réalisés ».

Hoffmann Green Cement Technologies réussit son introduction sur Euronext avec une augmentation de capital de 65,4 M€ pouvant être portée à 75,2 M€. Fondée en 2014, l’entreprise propose des ciments peu carbonés, avec une fabrication à froid et sans clinker ( constituant de base du ciment). Elle est valorisée 236,3 M€.

Le fournisseur d’énergie alternatif E-Pango est autorisée à fournir du gaz naturel sur le territoire français pour approvisionner les fournisseurs de gaz naturel et les clients non domestiques assurant ou non une mission d’intérêt général, selon un arrêté publié le 20 octobre au Journal officiel.

La Pologne lancera le 5 décembre un appel d’offres solaire et éolien terrestre de 2,5 GW, pour de nouvelles installations d’une capacité d’au moins 1 MW. D’autres AO pour l’éolien offshore et terrestre – respectivement au-dessus et en-dessous d’1MW – sont aussi prévus au mois de décembre.

L’Allemagne a donné les résultats de ses appels d’offres solaire et éolien. Le solaire remplit sa part avec 153 MW attribués sur 150 MW attendus, tandis que seuls 204 MW d’éolien ont été attribués sur 675 MW attendus. Le prix moyen était de 49 €/MWh pour le solaire, et de 62 €/MWh pour l’éolien.