Solarzac : Arkolia Energies recule pour chercher un consensus

Print Friendly, PDF & Email
(crédit : Arkolia)

C’est un projet ambitieux, innovant, mais aussi très controversé. Solarzac, développé par Arkolia Energies prévoyait la construction d’une centrale photovoltaïque de 180 à 320 MW dans le Larzac, éventuellement associée à un électrolyseur pour produire de l’hydrogène vert et des collecteurs de CO2 avec une unité de méthanation biologique. Face à la contestation locale exprimée lors des réunions de concertation organisées par la Commission nationale du débat public (CNDP), Arkolia Energies a préféré retarder d’un an le projet pour trouver un consensus avec les populations concernées.

Opposition massive

Le compte-rendu issu de la concertation, qui s’est déroulée du 2 mai au 23 juillet 2019, ne laisse guère de place au doute. L’analyse de l’ensemble des contributions reçues montre...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.