Rénovation énergétique : 1 entreprise contrôlée sur 2 est hors-la-loi

Print Friendly, PDF & Email
(c) Pixabay

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a rendu un rapport pour le moins inquiétant sur les pratiques des entreprises actives dans le secteur de la rénovation énergétique en France. L’enquête conclut que 56% des structures contrôlées présentent des anomalies, allant de la pratique déloyale dans le meilleur des cas, jusqu’à des comportements relevant du pénal. La publication de ce rapport confirme la nécessité d’un plan d’action de lutte contre la fraude à la rénovation énergétique, sur lequel planche actuellement le gouvernement.

Des coquilles vides qui pèsent sur la filière

Après un premier rapport de l’Ademe en 2018 qui concluait que trois quarts des chantiers de rénovation énergétique s’avéraient inefficaces, cette enquête menée entre août 2018 et août 2019, évalue que 56% des 469 établissements contrôlés ont présenté des anomalies en matière de réglementation. Un chiffre...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.