Plus de turbulences que prévu dans les parcs éoliens marins d’Orsted

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit Orsted)

C’est une mise à jour surprenante à laquelle vient de procéder Orsted. L’énergéticien danois (ex Dong), qui mise tout sur l’éolien l’offshore désormais, vient de prévenir ses investisseurs que le productible de ses parcs n’est pas aussi fort que prévu et que les taux de retour sur investissement (TRI) doivent être revus à la baisse. Pour sept parcs éoliens en mer*, la fourchette des TRI est ramenée entre 7% et 8%, au lieu de 7,5% à 8,5 %. Ce qui dans les cas extrêmes pourrait donc représenter un écart de 1,5%.

La raison principale ? La meilleure compréhension des turbulences dans les fermes, permise par l’accumulation et l’analyse de nouvelles données, amène à revoir la production future à la baisse. « Nos prévisions de production sous-estiment ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.