Le Port du Havre se lance dans l’énergie solaire, avec Akuo

Print Friendly, PDF & Email
Le port du Havre
(Photo : Anne-Claire Poirier)

C’est un premier projet qui a vocation à être suivi de nombreux autres. L’Union maritime et portuaire (Umep) fédère les organisations professionnelles de la zone industrielle du port du Havre. Elle a officiellement annoncé ce 22 octobre une initiative dont l’objectif est de ...

« promouvoir la libération par ses adhérents des toitures de leurs entrepôts logistiques au service du développement des énergies renouvelables ». Et plus précisément du photovoltaïque. Un premier projet porté par Akuo Energy va ouvrir la voie.

Panneaux et tuiles solaires

« Mon cheval de bataille est de faire équiper de photovoltaïque les toitures des bâtiments logistiques de la zone portuaire du Havre : il y en a sur 150 hectares, sans compter les nouveaux bâtiments. La question est de savoir comment poser du photovoltaïque sur des structures qui n’ont pas été construites pour cela », expliquait en mai à GreenUnivers le vice-président de la Région Normandie Hubert Dejean de la Batie, par ailleurs maire de la commune de Saint-Adresse, voisine du Havre. A l’époque, l’élu évoquait l’idée d’utiliser la technologie de membrane solaire souple Heliatek d’Engie. Mais pour ce premier projet, Akuo compte associer des panneaux photovoltaïques classiques, posés sur les toitures, à des tuiles solaires développées par Sunstyle International.

Au total, l’Umep – qui réunit 600 entreprises – évoque 2 millions de mètres carrés de toitures à valoriser, un potentiel de production d’énergie représentant « l’équivalent de 60 000 foyers, entre 180 000 et 240 000 habitants, soit plus d’habitants que n’en compte la ville du Havre », estime Akuo. Toutefois, le premier projet concerne une surface minimale de 50 000 m² pour commencer. Une lettre d’intention a été signée à cet effet par Akuo avec 5 entreprises : Bolloré, BLD, La Câblerie, Chevron, et CNM. Les études de faisabilité doivent maintenant être réalisées, avant la confirmation formelle de ces entreprises. Si le résultat est concluant, l’Umep lancera un appel à manifestation d’intérêt auprès de tous ses adhérents.