L’Anah réduit les aides « Agilité » pour contrer l’inflation des prix

Print Friendly, PDF & Email
(c) Pixabay

Le coup de rabot sur le calcul des aides attribuées par l’Agence nationale pour l’habitat (Anah), envisagé fin septembre, a bien eu lieu. Lors de son conseil d’administration du 9 octobre, l’Anah a ajusté à la baisse les plafonds de travaux de son dispositif « Habiter Mieux agilité », provoquant une série de critiques des acteurs de la rénovation énergétique. L’agence estime que le risque d’effet d’aubaine est trop important, avec déjà des signaux de hausse des prix des équipements.

Spirale inflationniste

Concrètement le dispositif « Habiter Mieux agilité » a été modifié pour la période du 10 octobre jusqu’au 31 décembre, date à laquelle il sera fusionné avec le crédit d’impôt transition énergétique (CITE), pour former la fameuse prime à la rénovation énergétique coeur de la réforme voulue par le gouvernement. Pendant ces quelques semaines, le plafond maximal des...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.