La CNR veut massifier la production d’hydrogène vert

Print Friendly, PDF & Email
Projet de station Quai des énergies de la CNR (crédit : LFA)

A propos d’hydrogène, « notre feuille de route est la massification », se projette Frédéric Storck, directeur de la transition énergétique et de l’innovation à la Compagnie nationale du Rhône (CNR). En complément de l’hydraulique, la CNR a engagé la diversification de son mix de production dans le solaire et l’éolien (comme l’illustre sa récente acquisition de Vol-V ER). Sans attendre, elle prépare le moment où l’essor des renouvelables supposera des moyens de stockage massif de l’électricité. Et elle mise sur l’hydrogène, « une solution bien adaptée aux gros volumes », juge Frédéric Storck. Mais pas encore rentable.

4 à 8 tonnes d’hydrogène par jour

La CNR veut avancer par étapes. La prochaine échéance est fixée à...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.