Gestion énergétique des bâtiments : Wattsense lève 2,9 M€

Print Friendly, PDF & Email
© Wattsense

Deuxième tour de table pour Wattsense, qui développe un outil pour communiquer à distance avec différents équipements techniques des bâtiments. Kreaxi, Bpifrance, Demeter et des business angels rejoignent Wattsense Participations et Electra Invest, pour une levée de fonds de 2,3 M€, complétée par des financements non-dilutifs (qui ne diminuent pas le contrôle des actionnaires actuels) de 600 000 €. Wattsense avait levé 730 000 € en 2018, sous forme de love money et de fonds apportés par des business angels du Rhône.

Une économie d’énergie de 10 à 30%

Créée en 2017 à Lyon, Wattsense propose ...

un boîtier qui sert d’intermédiaire entre chacun des équipements connectés d’un bâtiment, afin de pallier la multiplication de composants incompatibles. Il permet de « faire fonctionner les systèmes les heures où le bâtiment est occupé, d’équilibrer la climatisation et le chauffage. Pilotées, les consignes de température sont mieux maîtrisées. Cela permet d’économiser 10 à 30% de la facture d’énergie selon le bâtiment », décrit le fondateur Louis Vermorel.

Des centaines de bâtiments visés

La start-up a « déjà déployé sa solution dans une dizaine de pays : en Chine, en Europe, en Inde, au Brésil… », énumère Louis Vermorel. Le but de la levée de fonds est d’industrialiser le concept et de le déployer dans plusieurs centaines de bâtiments. La start-up de 18 personnes compte aussi recruter, afin d’étoffer le support technique pour les clients – parmi lesquels Bouygues, Nexity, Idex et Spie. Ce dernier a renforcé son partenariat avec Wattsense, en intégrant la « box » à son propre système de gestion technique de bâtiment.