EDF commence à installer ses bornes « V2G » Dreev

Print Friendly, PDF & Email
(@Dreev)

EDF progresse doucement dans la commercialisation de Dreev, cette borne bi-directionnelle de recharge de véhicule électrique (VE) de 11 kW, capable de fournir de l’énergie au réseau selon le concept V2G (vehicle-to-grid). Elle est issue de l’association en 2017 entre EDF et la start-up californienne Nuuve. Trois appareils ont été installés à Bordeaux, sur le site de l’entreprise Hotravail qui dispose de trois VE, et deux pour le quotidien Nice Matin, indique Paul Codani, chef de projet smart charging d’EDF, présent au salon Autonomy à Paris, qui fait remarquer qu’EDF est seul à disposer d’une offre commerciale V2G. Une quinzaine de bornes sont également déployées chez l’électricien national. Un autre contrat a été décroché en Grande-Bretagne, pour une dizaine d’appareils en cours de pose.

Accélération nécessaire

Pour rappel, le plan mobilité de l’électricien lancé en octobre 2018 et par l’intermédiaire de sa filiale Izivia, s’étend sur quatre pays : la France, le Royaume-Uni, la Belgique et l’Italie ; il vise à déployer 75 000 bornes d’ici 2022, dont 4 000 points de charge intelligente à fin 2020, comprenant eux-mêmes plusieurs centaines de bornes V2G. Ce qui implique une accélération massive dans les mois qui viennent, d’autant plus forte qu’EDF est déjà en retard sur ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.