Zeplug confie le financement de ses bornes de recharge à NEoT

Print Friendly, PDF & Email
(c) Zeplug

L’opérateur de bornes de recharge pour véhicules électriques a signé un accord avec la société d’investissement NEoT Capital pour financer le déploiement de ses infrastructures dans les copropriétés. Objectif : équiper 10 000 d’entre elles d’ici à trois ans, ce qui nécessite une mise de fonds conséquente.

Des investissements importants

Fondée en 2014, Zeplug mise en effet sur un business model attractif pour les copropriétés mais capitalistique : la société ...

propose une formule clé en main comprenant l’installation d’une alimentation électrique indépendante et dédiée dans le bâtiment, l’ouverture d’un compteur à son nom, le câblage et l’installation des bornes sur les places de parking. Un investissement qu’elle prend intégralement en charge. Les résidents ne paient que le prix de la borne (à partir de 499 € TTC) et un abonnement (à partir de 19,90€/mois pour une voiture, électricité verte – fournie par Engie – comprise). De son côté, le syndic n’a pas à gérer les travaux ni la refacturation de la consommation d’électricité. Un modèle intéressant pour les clients mais dont le coût pour Zeplug oscille entre 5 000 et 10 000 € par installation, selon Nicolas Banchet, le directeur général. Ce business model a également l’avantage d’éviter de longs débats en AG de copropriétaires sur l’opportunité d’investir dans les équipements électriques, puisque ces coûts sont pris en charge par Zeplug. Une problématique constatée dans le retour d’expérience du projet BienVEnu.

Pour l’instant, la société annonce 1 000 copropriétés « validées », ie équipées ou ayant signé une convention pour l’installation. Elles sont financées sur fonds propres, mais les perspectives de croissance nécessitaient de trouver une autre solution pour ne pas plomber la trésorerie de l’entreprise dont les revenus sont encore modestes. D’autant qu’elle n’a pour l’instant réalisé qu’une levée de fonds, en 2018, d’un montant confidentiel auprès d’un family office. « La formule en leaseback de NEoT Capital s’adapte bien à nos besoins : NEoT devient propriétaire des installations dont nous assurons l’exploitation et que nous rembourserons sur plusieurs années », précise Nicolas Banchet. 

Des accords avec des constructeurs

Zeplug a par ailleurs signé des partenariats commerciaux avec plusieurs constructeurs automobiles, comme Volkswagen, Tesla, BMW et Renault, afin de proposer sa solution aux acquéreurs de modèles électriques ou hybrides. Un moyen de régler le casse-tête de la recharge, qui reste l’un des freins au développement de la mobilité électrique. 

Si le marché des copropriétés est le plus important, Zeplug est aussi présent sur le segment des entreprise avec déjà quelques clients comme Saint-Gobain ou Coca-Cola. La start-up basée à Paris emploie 35 collaborateurs et a déjà ouvert plusieurs agences en province, à Lyon, Bordeaux ou encore Nice. D’autres implantations sont annoncées pour les prochains mois.