Rénovation : les primes unifiées précisées, la réforme critiquée

Print Friendly, PDF & Email
© Carlos Ebert, Flickr

La réforme du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et le nouveau rôle de l’Anah* à partir de 2020 suscitent des réactions plutôt dubitatives dans la filière des opérateurs de certificats d’économies d’énergie (CEE), au moment où est rendu public le barème des futures “primes unifiées” (les opérations sous CITE et CEE), consultable ci-dessous.

Moins de travaux chez les ménages aisés ?

Nicolas Moulin, fondateur de Primes Energie, regrette la confusion faite actuellement entre la suppression du CITE pour les particuliers aisés et celle des aides en général, en particulier l’apport des CEE, qui est pourtant confirmé. Plus généralement, ce pionnier s’inquiète de ...

l’impact sur les volumes de travaux, sachant que les ménages à hauts revenus des 9e et 10e déciles étaient devenus d’importants clients pour les artisans et entreprises de travaux spécialisés. La logique sociale du barème CITE va en outre imposer en pratique une nouvelle grille de lecture aux opérateurs de CEE, contraints d’intégrer de nouvelles catégories dans leurs profils de bénéficiaires. 

Un autre risque est pointé, de nouveau, par le groupe Effy, autre opérateur leader dans le secteur. « Les ménages modestes pourront déposer leurs demandes de primes dès le 1er janvier 2020, alors que l’instruction centralisée des dossiers par l’Anah (qui fait l’objet d’un appel d’offre en cours) ne pourra pas démarrer avant le mois d’avril… au plus tôt ! Une situation qui va générer de l’incertitude chez les ménages et qui risque de casser les dynamiques des professionnels du secteur pour le 1er semestre 2020 » s’inquiète Effy dans un communiqué. Il n’hésite pas à demander un report de la réforme à l’été 2020 pour « une transition sereine entre le système existant et la nouvelle prime unifiée et pour étudier le bon niveau de subventionnement ». 

Consulter le barème de la prime CITE + CEE (ici en PDF) :

* Agence nationale pour l’habitat