La CRE s’exprime sur l’avenir du stockage stationnaire

Print Friendly, PDF & Email
(Source : E.ON)

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) publie aujourd’hui une feuille de route pour le stockage stationnaire en France. Elle y fait des suggestions pour établir un cadre juridique, technique et économique propice à son développement. Pour ce faire, elle avait lancé un appel à contributions lors du premier semestre 2019.

Un nouveau guichet prévu dans les ZNI

Le gendarme de l’énergie note que seuls ...

7 MW répartis sur deux projets (ceux de Neoen et NW) sont aujourd’hui raccordés dans l’Hexagone, pour environ 100 MW dans la file d’attente. En octobre dernier, 50 MW ont été attribués dans les zones non-interconnectées (ZNI). La CRE indique qu’elle « lancera un nouveau guichet après avoir analysé d’ici fin 2019 la réalité de l’espace économique du stockage dans chaque territoire au regard de l’interclassement des coûts et des surcoûts évités et de la valeur déjà captée par les premiers projets retenus. » La CRE n’émet cependant pas d’estimations des futurs besoins en MW, que ce soit à court, moyen ou long terme.

Un GT sur le stockage annoncé

Dans sa feuille de route, la CRE annonce la création d’un groupe de travail sur le stockage stationnaire, cogéré avec la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) : « Ce groupe de travail établira l’état d’avancement de la feuille de route et abordera les problématiques spécifiques au stockage telles que la définition juridique de l’opérateur de stockage », indique-t-elle.

Demande de transparence

L’institution demande aussi à RTE de publier un panorama des congestions sur son réseau dès janvier 2020, afin que les stockeurs puissent avoir une vision précise des besoins en flexibilité. Le gestionnaire du réseau de transport lancera la même année l’expérimentation de sa ligne virtuelle, Ringo. Ce système comprend notamment des systèmes de stockage par batteries pour pallier la congestion.

Consulter la feuille de route de la CRE sur le stockage stationnaire en France (ici en PDF) :