EDF RE acquiert un portefeuille de 300 MW éoliens en Allemagne

Print Friendly, PDF & Email
(c) Futuren

EDF Renouvelables a fait l’acquisition d’un portefeuille de projets éoliens d’une capacité d’environ 300 MW en cours de développement en Allemagne auprès du développeur Altus AG, pour un montant resté confidentiel. La mise en service de ces parcs devrait avoir lieu dans les cinq prochaines années.

Situés dans dix länder différents, les projets sont à divers stades de développement, les baux fonciers ayant ...

été conclus, les études environnementales étant quant à elles en cours. EDF RE indique que « après obtention de toutes les autorisations requises, les projets participeront aux appels d’offres organisés par l’Etat fédéral allemand en vue de sécuriser des contrats de vente d’électricité sur vingt ans ».

Déjà 180 MW éoliens outre-Rhin

Des appels d’offres largement sous-souscrits ces derniers mois, car les développeurs éprouvent des difficultés à obtenir les permis en raison notamment d’une moins bonne acceptabilité de l’éolien. EDF RE espère sans doute bénéficier des mesures en cours de préparation par le ministre fédéral de l’Économie et de l’Énergie, Peter Altmaier, en concertation avec les représentants du secteur.

EDF RE s’était renforcé en Allemagne avec l’acquisition de Futuren en 2017 qui lui avait permis de récupérer un portefeuille de 140 MW éoliens en exploitation. Aujourd’hui, le groupe indique exploiter, en propre ou via des filiales, 180 MW éoliens outre-Rhin. EDF RE est aussi actif dans l’O&M, grâce à l’acquisition d’Offshore Wind Services (OWS), qui gère notamment la maintenance de Bard offshore 1 (400 MW) en mer du Nord, intégrée dans sa filiale Reetec.