Senvion se rapproche encore du dépôt de bilan

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Senvion)

Le sort de Senvion sera décidé cet été, comme l’annonce dans un communiqué le management du fabricant allemand d’éoliennes. Il y signale avoir conclu un accord court terme avec les créanciers, qui permet de poursuivre l’activité jusqu’à seulement fin août. D’ici là, le fabricant de Hambourg détenu à 73,1% par le puissant fonds américain Centerbridge Partners doit avoir « accéléré son processus de fusion-acquisition » et évoque à ce titre des négociations avancées avec des acheteurs potentiels. En revanche, les discussions ...

pour céder le groupe dans son intégralité ont échoué, comme le montrait déjà la vente mi-juillet de sa filiale Euros group, spécialisée dans les pales d’éoliennes, à l’américain TPI Composites.

Troisième puissance installée en France

En parallèle, l’industriel employeur de 4 000 personnes annonce des discussions imminentes avec les représentants du personnel pour préparer un plan social « si un investisseur n’est pas trouvé à temps ».

Senvion a subi 121 M€ de pertes en 2017 et un premier plan social ; son actionnaire principal a dû injecter 40 M€ au printemps dernier. Les offres de reprise portent en ce moment surtout sur son activité O&M, le fabricant ayant installé 8 200 turbines depuis sa création dont 2,7 GW en France, ce qui en fait le troisième turbinier du marché tricolore et une opportunité intéressante pour les concurrents souhaitant optimiser leur activité de maintenance. L’action Senvion continue à baisser (de 17,95% aujourd’hui), à 0,40€ contre 8€ il y a un an, pour une capitalisation boursière de 25,7 M€.