« Nous venons de signer un partenariat à 50/50 avec Envision dans le solaire », P. Sauquet (Total)

Print Friendly, PDF & Email
Philippe Sauquet (c) Fatima Jellaoui /Total

Entretien avec Philippe Sauquet, président de la branche Gas, Renewables & Power chez Total

Total poursuit sa stratégie de diversification vers le secteur de l’électricité, entamée notamment en 2016 avec le rachat de Lampiris, et plus encore en 2018 avec celui de Direct Energie, qui a propulsé le groupe au troisième rang des fournisseurs d’électricité et de gaz en France. Si l’essentiel de l’activité de la major reste liée aux hydrocarbures, elle investit entre 1 et 2 Mds$/an dans « l’électricité bas carbone », constituée du duo gaz/EnR. Total s’est fixé un objectif de 10 GW installés (3 GW gaz et 7 GW EnR) en 2022. Philippe Sauquet explique à GreenUnivers comment il compte y parvenir, notamment avec deux partenariats structurants, l’un dans l’éolien en mer avec Ørsted, et l’autre avec le poids lourd chinois Envision dans le solaire.

GreenUnivers : Total a remporté le dernier appel d’offres solaire bâtiment organisé par la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Quel regard portez-vous sur la sous-souscription chronique qui caractérise les appels d’offres solaires en France ? Comment y remédier ?

Philippe Sauquet : Tout le pari des EnR, c’est la décroissance des coûts. Elle a été très rapide ces dernières années pour les panneaux solaires. Et aujourd’hui nous assistons ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.